Benito Mussolini

« Benito Mussolini » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Mussolini)
Aller à : navigation, rechercher
B.Mussolini en Yougoslavie

Benito Mussolini de son vrai nom Benito Amilcare Andrea Mussolini est un homme politique italien, né le 29 juillet 1883 près de Dovia di Predappio (Romagne) et mort fusillé près de Dogo (Lombardie), le 28 avril 1945. Mussolini est le fondateur du fascisme.

Une jeunesse révolutionnaire[modifier]

Issu d'une famille modeste, Benito Mussolini devient instituteur en 1901. Membre du Parti socialiste, en 1902 il passe en Suisse où il rencontre de nombreux révolutionnaires européens et fait de l'agitation syndicale. Expulsé en 1905, il revient en Italie pour faire son service militaire. Il devient journaliste dans les Trentin autrichien puis en Romagne où il prend la direction d'un hebdomadaire socialiste. Il fait de la prison pour avoir milité contre la guerre en Libye (1911). À sa sortie, il dirige le quotidien officiel socialiste Avanti !.

L'établissement du fascisme en Italie[modifier]

Lors de la Première Guerre mondiale, il était partisan de l'intervention italienne aux côtés des « Alliés » (France, Royaume-Uni et Russie) et est exclu du Parti socialiste. Grâce à des capitaux anglais et français, il fonde alors le journal Il Popolo d'Italia, où il soutenait des thèses nationalistes et appelle à l'entrée en guerre de l'Italie aux côtés de la France et du Royaume-Uni. L'Italie entre en guerre en avril 1915. Mobilisé comme simple soldat, Mussolini est grièvement blessé en 1917.

En mars 1919, il crée les « Faisceaux de combat », qui regroupe surtout des anciens combattants démobilisés et sans emploi. Le programme politique est très contradictoire et peut séduire les mécontents. Le succès est lié à la situation chaotique du pays (grèves importantes dans les usines du nord de l'Italie et occupations par des paysans pauvres de grands domaines agricoles du Sud). Avec ses « chemises noires » fascistes, il brise par la violence les révoltes ouvrières et paysannes. Gagnant la confiance de la bourgeoisie, de la police et de l'armée, il modifie le programme du parti fasciste créé en 1921, et abandonne toutes idées de redistribution des richesses.

En octobre 1922, Mussolini, qui a pris le titre de Duce (« Guide »), organise la marche sur Rome. Sous la menace et avec la complicité des partis politiques conservateurs il obtient du roi Victor Emmanuel III la direction du gouvernement. À partir de 1925, il établit une dictature. et établit le régime fasciste en Italie.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Italie fasciste.

Le rapprochement avec l'Allemagne hitlérienne[modifier]

Dans un premier temps, Mussolini tente de se rapprocher des démocraties parlementaires (France et Royaume-uni). Il mobilise l'armée italienne quand Hitler menace l'Autriche en 1934. Il espère que la France et l'Angleterre, puissances coloniales déjà bien pourvues, lui laisseront les mains libres pour agrandir l'empire colonial italien en Afrique. Mais quand, en 1936, il se lance dans la conquête de l'Éthiopie il se heurte à l'opposition franco-britannique. Il change alors ses alliances et se rapproche d'Hitler. Mussolini envoie des troupes pour aider les rebelles nationalistes commandés par le général Franco pendant la guerre civile espagnole qui débute en 1936. En 1938, Mussolini joue les médiateurs au moment des accords de Munich. Mais les reculades successives des démocraties le pousse à sceller définitivement une alliance avec l'Allemagne nazie, ce qui constitue l'axe Rome-Berlin. Dans cette alliance Mussolini n'apparait que comme le second d'Hitler.

En 1940, l'engagement dans la guerre au côté d'Hitler s'avère être un désastre pour l'Italie, qui y perd ses colonies africaines (Éthiopie et Libye). L'Italie est envahie par les Alliés en 1943. Arrêté sur l'ordre du roi en juillet 1943, Mussolini est libéré en septembre par les nazis et placé à la tête d'une République sociale italienne. Le 27 avril 1945, au cours de la Libération, il est arrêté, cette fois-ci par les communistes, et fusillé le lendemain. Son corps sera par la suite suspendu en place publique et soumis à la fureur de la foule.


Icone chateau.png Portail de l'histoire - De la préhistoire et l'Antiquité jusqu'à l'époque contemporaine
Portail de l'Italie - Tous les articles sur l'Italie


Seconde Guerre Mondiale - Tous les articles sur la seconde guerre mondiale