Garçon devant un ordinateur.jpg
LeSavant.svg

la cabane  •  le Savant  •  le Livre d'or

Participez ! Cet article, comme tous les articles de Vikidia, est peut-être incomplet et tu peux l'améliorer. Tu as des connaissances sûres sur le sujet (texte ou illustration) ? Alors n'hésite pas à les ajouter. Ta contribution est la bienvenue ! C'est à toi de jouer ! Clin d'œil

Multiplication

« Multiplication » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

La multiplication est l'une des quatre opérations élémentaires. La multiplication intervient dans le calcul des aires et des volumes.

Une multiplication très simple !

Définition (pour les entiers naturels)[modifier]

4 
7 

On aligne des boîtes de même dimension, côte à côte, selon des lignes et des colonnes. Ci-contre, 28 boîtes ont été alignées selon 4 colonnes et 7 lignes. (On peut les compter : il y en a bien 28 !) On dit alors que la multiplication de 4 par 7 donne 28. Plus généralement :

La multiplication du nombre de colonnes par le nombre de lignes donne le nombre de boîtes.

Ce n'est pas la solution à une question, mais la définition de la multiplication. En mathématiques, on va écrire :

×  7  =  28.

On lit : « quatre fois sept font vingt-huit ».

  • L'espèce de « x » est le signe de la multiplication, il se lit « fois ».
  • 4 et 7 sont appelés les facteurs de la multiplication :
    • 4 est le multiplicande ;
    • 7 est le multiplicateur.
  • Le résultat 28 est appelé le produit. On dira alors que 28 est le produit de 4 par 7.

De même, on peut calculer : 3  ×  9  =  27 ; 5  ×  5  =  25 ;... Rapidement, il peut devenir long de compter le nombre de boîtes : combien vaut 9  ×  9 ? Il peut aussi devenir difficile de dessiner : combien vaut 153  ×  285 ? C'est la raison pour laquelle il devient important de développer des méthodes pour calculer une multiplication. Ces méthodes sont basées sur les propriétés de la multiplication.

Remarque : La multiplication par 0 donne toujours 0, car on ne peut aligner aucune boîte sur 0 colonne !

Propriétés[modifier]

Commutative[modifier]

Quand on multiplie deux entiers naturels, on peut changer l'ordre dans lequel on les multiplie. On dit que la multiplication est commutative.

Par exemple, 4  ×  7  =  7  ×  4. On peut le constater sur cet exemple en comptant le nombre de boîtes, sur 4 colonnes et 7 lignes, puis sur 7 colonnes et 4 lignes. Dans les deux cas, on obtient 28. Mais que se passe-t-il si je remplace 4 et 7 par des entiers quelconques ? On a démontré 4  ×  7  =  7   ×  4 en calculant séparément 4  ×  7 et 7   ×  4. Or, on veut justement démontrer de telles égalités, sans effectuer les multiplications !

7 
4 

Par définition, 4  ×  7 est le nombre de boîtes alignées sur 4 colonnes et 7 lignes. On peut faire un dessin, donné au paragraphe précédent. Si on tourne la feuille, on obtient la figure ci-à droite. Les lignes deviennent alors des colonnes et les colonnes des lignes. Par conséquent, 4  ×  7 est aussi le nombre de boîtes alignées sur 7 colonnes et 4 lignes, c'est-à-dire 7  ×  4.

Ce raisonnement reste valable quand on change 4 et 7 par n'importe quels entiers naturels. Changer l'ordre des deux facteurs d'une multiplication revient à tourner la figure.

Distributive[modifier]

On peut distribuer la multiplication aux termes d'une addition :

Produit du premier entier par la somme des deux autres = Produit du premier entier par le deuxième entier + Produit du premier entier par le troisième entier
×  (  3  +  6  )  = ×  3  + ×  6.

On dit que la multiplication est distributive. Quand on passe de gauche à droite, on dit qu'on développe. Quand on passe de droite à gauche, on dit qu'on factorise par 5.

On dispose de deux empilements :

  • Le premier empilement comprend 5 colonnes et 3 lignes, et contient donc 5  ×  3 boîtes ;
  • Le second empilement comprend 5 colonnes et 6 lignes, et contient donc 5  ×  6 boîtes.

Ajouter les produits, c'est réunir ces deux empilements en un seul, comme indiqué ci-dessous. On obtient alors un nouvel empilement sur 5 colonnes et 3  +  6 lignes. Il comprend donc 5  ×  (  3  +  6 ) boîtes. La somme de 5  ×  3 et de 5  ×  6 vaut 5  ×  (  3  +  6 ). Le raisonnement reste valable en remplaçant 5, 3, et 6 par n'importe quels entiers naturels.

5 
3 
6 
5 
3
+
6


Associative[modifier]

La multiplication est associative, au sens où :

Premier entier ×  ( Deuxième entier × Troisième entier )  =  ( Premier entier × Deuxième entier )  × Troisième entier
5 ×  ( 2 × 3 )  =  ( 5 × 2 )  × 3

Aire[modifier]

L'aire d'un rectangle est le produit des longueurs de ces côtés. Si les longueurs s'expriment dans une unités, l'aire s'exprime dans l'unité au carré, et se calcule en effectuant le produit des mesures des longueurs dans cette unité.

  • Un rectangle de côtés de longueurs 12 cm et 13 cm aura pour superficie 156 cm².
  • Un rectangle de côtés de longueurs 8 pouces et 24 pouces aura pour superficie 192 pouces au carré.

Voir aussi[modifier]

Multiplication
Multiplication par : Différentes méthodes : Multiplication longue - Multiplication par glissement - Multiplication par jalousie - Algorithme de Karatsuba - Multiplication russe
2 - 3 - 5
9 - 10 - 11

Table de multiplication - Produit - Aire - Lemme des bergers
Voir aussi : Addition  -  Soustraction  -  Division


Portail des mathématiques - Les nombres, la géométrie et les grands mathématiciens.