Marianne (allégorie)

« Marianne (allégorie) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Un buste de Marianne datant du début de la Quatrième République

Marianne est une représentation allégorique de la République française et par extension de la France. Apparue en 1792, Marianne est une femme coiffée du bonnet phrygien de couleur rouge. Elle représente la France libérée de l'« esclavage » de la monarchie absolue. Son installation, qui fut progressive, dans les mairies françaises date de la fin des années 1870, lorsque les républicains installent définitivement la Troisième République.

Comme beaucoup de pays la France a été souvent représentée comme une femme. Le bonnet phrygien de couleur rouge était le bonnet que les esclaves libérés (affranchis) par leur maîtres portaient à Rome dans l'Antiquité. Le fait de porter le bonnet phrygien signifie donc être libéré de l'esclavage, ce bonnet a été porté par les sans-culottes pendant la Révolution française.

L'origine du prénom est incertaine. Il peut s'agir du prénom féminin qui était le plus répandu en France au moment de la Révolution et qui fait référence à Marie et à sa mère Anne. Il peut aussi évoquer le surnom donné au XIXe siècle aux jeunes femmes de mœurs légères, dans ce cas il était employé d'une manière péjorative par les très nombreux adversaires de la République. Une autre hypothèse évoque le nom d'une société secrète républicaine opposée au Second Empire.

Le buste féminin a évolué au cours des deux derniers siècles. À l'origine il s'agit souvent d'une représentation féminine sculptée à l'antique avec des traits réguliers et sévères, la poitrine étant cachée par un voile moulant retenu par une agrafe. Puis les traits se sont adoucis et personnalisés. Il y a eu une Marianne représentée par le buste de Brigitte Bardot et une autre par le buste de Catherine Deneuve. En 1999, la mairie de Frémainville dans le val d'Oise a inauguré une Marianne noire.