Garçon devant un ordinateur.jpg
LeSavant.svg

la cabane  •  le Savant  •  le Livre d'or

Participez ! Cet article, comme tous les articles de Vikidia, est peut-être incomplet et tu peux l'améliorer. Tu as des connaissances sûres sur le sujet (texte ou illustration) ? Alors n'hésite pas à les ajouter. Ta contribution est la bienvenue ! C'est à toi de jouer ! Clin d'œil

Marguerite Yourcenar

« Marguerite Yourcenar » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Marguerite Yourcenar en 1983

Marguerite Yourcenar est une femme de lettres française, naturalisée américaine en 1947, née le 8 juin 1903 à Bruxelles, morte le 17 décembre 1987 aux Monts Déserts, dans le Maine (États-Unis).

Marguerite Yourcenar s'est illustrée dans le roman, le récit autobiographique, la poésie, la critique littéraire. Elle fut, en 1980, la première femme élue à l'Académie française.

Jeunesse[modifier]

Marguerite Cleenewerck de Crayencour (dont le pseudonyme Yourcenar est une anagramme approximative) est née d'une mère belge, qu'elle perd quelques jours seulement après sa naissance, et d'un père français, tous deux de familles nobles ou de la grande bourgeoisie. Marguerite est élevée par son père et sa grand-mère paternelle, dans leur propriété du Nord de la France, près de Lille.

Elle obtient la première partie de son baccalauréat à Nice, sans avoir jamais fréquenté aucune école.

Carrière littéraire[modifier]

Elle publie son premier poème en 1921, sous le nom de Marguerite Yourcenar, et son premier roman, Alexis ou le Traité du vain combat, en 1929. Son père meurt la même année.

Marguerite mène une vie paisible et insouciante entre Paris, Lausanne, Athènes, les îles grecques... Bissexuelle, elle aime des femmes, ainsi qu'un homme homosexuel. Elle publie plusieurs romans jusqu'en 1939.

Cette année-là, elle part rejoindre sa compagne Grace Frick aux États-Unis, avec qui elle vit jusqu'à la mort de celle-ci, en 1979. Elle obtient la nationalité américaine en 1947 et s'installe en 1950 sur l'île des Monts Déserts (Maine), de manière définitive. Elle enseigne la littérature française et l'histoire de l'art jusqu'en 1953.

Son roman Mémoires d'Hadrien, publié en 1951, connaît un succès mondial. En 1968, elle reçoit le prix Femina pour L'Œuvre au noir. Elle est élue en 1970 à l'Académie royale de la langue et de la littérature françaises de Belgique, puis entre en 1980 à l'Académie française : elle est la première femme à siéger à cette académie.

La fin de sa vie se partage entre l'écriture et de longs voyages autour du monde. Elle meurt le 17 décembre 1987 aux Monts Déserts, où elle est enterrée.

Œuvres[modifier]

  • Le Jardin des chimères (son premier poème), 1921 ;
  • Alexis ou Le Traité du vain combat (son premier roman), 1929 ;
  • Nouvelles orientales, 1938 : ce recueil rassemble La Veuve Aphrodissia, Comment Wang-Fô fut sauvé, et d'autres titres ;
  • Mémoires d'Hadrien (roman), 1951.

Jeunes lecteurs[modifier]

Notre avis : une œuvre complexe, nettement philosophique, abordable seulement à partir du lycée.

Lien externe[modifier]

Portail de la littérature- Les écrivains, les poètes, les romans, les bandes dessinées

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Marguerite Yourcenar de Wikipédia.