la cabane  •  le Livre d'or  •  la boîte à idées

Cerisier du Japon Prunus serrulata.jpg Astuce du mois, interview... Venez lire le numéro 4 de la Gazette de Vikidia ! Moi, je suis une star, une vraie de vraie ...

Juan Carlos Ier d'Espagne

« Juan Carlos Ier d'Espagne » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : Navigation, rechercher

En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Juan Carlos Ier d'Espagne », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Le roi Juan Carlos Ier en 2007

Juan Carlos Ier, né Juan Carlos Alfonso Victor Maria le 5 janvier 1938 à Rome (Italie), est le roi d'Espagne depuis le 22 novembre 1975. Il est le fils de Juan de Bourbon, comte de Barcelone, et de son épouse Marie-Mercedes de Bourbon-Sicile.

Généalogie[modifier]

Ascendance[modifier]

Juan Carlos est le descendant direct de :

  1. Louis XIV de France ;
  2. Alphonse XIII d'Espagne ;
  3. Louis-Philippe Ier ;
  4. Charles Quint.

Descendance[modifier]

Juan Carlos est le père de trois enfants qu'il a eu avec sa femme Sophie de Grèce :

Il est aussi le grand-père de huit enfants : Felipe et Victoria de Marichalar y de Borbón, Juan, Pablo, Miguel et Irene Urdangarin y de Borbón, les infantes Leonor et Sofía de Borbón y Ortiz.

Succession au trône de France[modifier]

Selon le mouvement politique légitimiste, Juan Carlos Ier est, depuis le 28 mai 2010, le troisième dans l'ordre de succession de « Louis XX », prétendant au trône de France, car la duchesse d'Anjou (épouse de Louis XX), Marie-Marguerite Vargas a accouché de jumeaux, Louis (dauphin, duc de Bourgogne) et Alphonse (duc de Berry)... Son fils, Felipe, est quatrième.

Comment devint-il roi d'Espagne ?[modifier]

Le dictateur Francisco Franco, à l'époque « Guide d'Espagne » (caudillo), désigna Juan Carlos (et non son père Juan, comte de Barcelone) pour lui succéder. Certains essayèrent d'influencer Franco pour qu'il choisisse plutôt l'époux de sa petite-fille (Alphonse de Bourbon, père de « Louis XX ») qui renonça alors solennellement à toute prétention au trône d'Espagne. Deux jours après la mort de Franco, Juan Carlos fut proclamé roi d'Espagne (Rey de España).

Titulature complète[modifier]

En français, la titulature complète de Juan Carlos Ier est la suivante : Juan Carlos Ier,

  • Roi d'Espagne, de Castille, de Léon, d'Aragon, des Deux-Siciles, de Jérusalem, de Navarre, de Grenade, de Tolède, de Valence, de Galice, de Sardaigne, de Cordoue, de Corse, de Murcie, de Jaen, d'Algésiras, des îles Canaries, des Indes orientales et occidentales espagnoles, des Îles et de la Terre ferme de la mer Océane, archiduc d'Autriche, duc de Bourgogne, de Brabant, de Milan, d'Athènes, de Neopatras, comte de Habsbourg, de Flandres, de Tyrol, de Roussillon, de Barcelone, seigneur de Biscaye et de Molina.
  • Commandant en chef des forces armées espagnoles.
  • Grand Maître des Grands Ordres Nationaux suivants : l'Ordre de la Toison d'Or (1430), de l'Ordre de Charles III (1771), de l'Ordre d'Isabelle la Catholique (1815), de l'Ordre du Mérite Civil (1926), de l'Ordre Militaire de Saint-Hermenégilde (1814), de l'Ordre Militaire de Saint-Ferdinand (1811).
  • Et Grand Maître des Ordres de la Noblesse Espagnole suivants : l'Ordre de Montesa, de l'Ordre d'Alcantara, de l'Ordre de Calatrava, de l'Ordre de Saint-Jacques et de l'Ordre de Marie-Louise (supprimé).

Anecdotes[modifier]

  • Lors de la tentative de coup d'État menée par des généraux fascistes en 1981, seule l'intervention du roi en tant que chef des armées permit d'éviter le retour de la dictature en Espagne.
  • Le portrait du roi apparaissait sur les pièces et billets en pesetas et apparaît toujours les timbres-poste d'usage courant espagnols et sur les pièces espagnoles de 1 et 2 euros.
  • Passionné de voile, il participe régulièrement à des régates.
  • Son intervention en septembre 2007, lors du 17e sommet ibéro-américain, a été rendue célèbre (par les médias et des sites de partage de vidéos) pour son fameux ¿Por qué no te callas ? (Mais pourquoi ne te tais-tu pas ?) à l'encontre du président vénézuélien Hugo Chávez, alors qu'il interrompait sans cesse le président du gouvernement espagnol
  • José Luis Rodriguez Zapatero lui a demandé de retirer le qualificatif de fasciste à l'encontre de l'ancien président du gouvernement espagnol José María Aznar.
  • Lors de la réception donnée au palais du Prado le 9 janvier 2008, à l'occasion du 70e anniversaire du roi, son fils (le prince Felipe) s'adressa à lui en ces termes : « Merci, cher patron [Gracias, querido patrón] puisque c'est comme cela que nous t'appelons ».

Liens internes[modifier]

Drapeau de l'Espagne.svg Portail Espagne - Tous les articles sur l'Espagne