Garçon devant un ordinateur.jpg
LeSavant.svg

la cabane  •  le Savant  •  le Livre d'or

Participez ! Cet article, comme tous les articles de Vikidia, est peut-être incomplet et tu peux l'améliorer. Tu as des connaissances sûres sur le sujet (texte ou illustration) ? Alors n'hésite pas à les ajouter. Ta contribution est la bienvenue ! C'est à toi de jouer ! Clin d'œil

Harmonica

« Harmonica » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Harmonica multiple à trémolo, à 7 tonalités. Pas recommandé pour le débutant !

L'harmonica est un instrument de musique à vent, à anches libres métalliques, comme l'accordéon, l'harmonium et certains jeux de l'orgue.

Il peut revêtir différentes formes adaptées aux besoins des harmonicistes ou d'un genre musical précis. L'harmonica normal, de base, celui qu'on a toujours dans sa poche, est l'harmonica diatonique. Il existe aussi l'harmonica chromatique, pourvu d'une tirette, très différent du précédent et plutôt réservé à des instrumentistes expérimentés.

Historique[modifier]

L'harmonica est un instrument moderne, né vers 1830 entre les mains d'artisans de la Forêt-Noire (massif montagneux du Sud-Ouest de l'Allemagne, dans le land de Bade-Wurtemberg).

Le plus connu de ces artisans est Matthias Hohner, horloger établi à TrossingenPrécision, qui commença à produire des harmonicas en grande quantité et fonda, vers 1850, une filialePrécision aux États-Unis.

Aujourd'hui, la société « Hohner » continue à fabriquer des harmonicas de qualité, mais d'autres industriels se sont établis dans le monde : aux États-Unis, au Japon (de marque « Suzuki », par exemple). La Chine et de nombreux pays du Sud-Est asiatique produisent des harmonicas à prix très modérés, en quantité industrielle.

Description et fonctionnement[modifier]

Plaquettes et anches d'un harmonica diatonique

Un harmonica se compose de cinq éléments disposés en sandwich :

  • deux plaquettes qui portent les anches métalliques ou lamelles rivetées sur les plaquettes ;
  • deux capots qui protègent l'ensemble de l'instrument et laissent passer le son.

Il faut ajouter des éléments humains tout à fait indispensables pour former le son de l'instrument :

  • les poumons de l'instrumentiste, qui servent de soufflerie ;
  • ses mains qui portent le son et le modulent vers l'extérieur.

Chaque alvéole de l'instrument porte deux anches de hauteur différente, l'une fonctionnant en soufflant, l'autre en aspirant.

Types d'harmonicas[modifier]

Harmonica diatonique[modifier]

L'harmonica diatonique est le plus simple mécaniquement et le plus utilisé, y compris par les professionnels.

Harmonica diatonique simple[modifier]

Harmonica diatonique simple à dix trous

C'est l'instrument de base : il convient à tous les genres musicaux, jazz compris. Il comporte généralement 10 trous, chacun contenant deux lamelles ou anches, l'une fonctionnant en soufflant, l'autre en aspirant.

L'harmonica diatonique le plus répandu a une lettre « C » gravée à droite de son capot supérieur. Cela signifie qu'il est accordé en do majeur. Pour les musiciens avancés, des instruments existent dans toutes les autres tonalités.

Accordage Richter pour un harmonica diatonique en C (= do)[modifier]

notes soufflées do mi sol do mi sol do mi sol do
n° du trou 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
notes aspirées sol si fa la si fa la

On dispose, comme on le voit, d'une gamme diatoniquePrécision complète entre les trous 4 et 7, et de deux gammes incomplètes : une gamme basse (sans fa ni la, mais avec sol répété) sur les trous 1 à 3 et une gamme haute (sans le si) sur les trous 8 à 10.

Cette disposition peut sembler étrange de prime abord : c'est l'accordage Richter, du nom de son inventeur, qui a l'immense avantage de produire des accords très riches et très beaux à l'oreille.

Comment faire un accord avec l'harmonica ? Il suffit de souffler ou d'aspirer sur plusieurs trous à la fois, pas forcément contigus : si l'on bouche deux ou trois trous avec la langue en laissant passer le souffle ou l'aspiration par les coins de la bouche, on obtient de magnifiques accords.

Harmonica diatonique double, à trémolo

Harmonicas diatoniques doubles[modifier]

Ce sont des harmonicas diatoniques comme les précédents, mais chaque trou ne contient qu'une anche, soit soufflée, soit aspirée. Pour un même nombre de notes, il comporte quatre fois plus de trous qu'un harmonica diatonique simple.

Il existe deux sortes d'harmonicas diatoniques doubles :

  • L'harmonica diatonique à trémolo est réglé pour que les deux étages (supérieur et inférieur) soient en légère discordance. Par rapport à l'harmonica diatonique simple, l'harmonica à trémolo sonne plus fort, avec un effet de vibration caractéristique.
Harmonica diatonique double, à l'octave
  • L'harmonica diatonique à l'octave ressemble beaucoup au précédent, mais les deux étages sont réglés à l'intervalle d'une octave. Le son est fort, avec des harmoniques riches. En France, l'harmonica à l'octave est utilisé, par exemple, dans la musique folklorique alsacienne.

Harmonica chromatique[modifier]

Harmonica chromatique Hohner « Chromonica II de Luxe », vers 1950.

L'harmonica chromatique a l'avantage de disposer de toutes les notes de la gamme chromatiquePrécision, mais il est beaucoup plus complexe, avec sa tirette et ses valves internes, et les notes ne sont pas disposées de la même manière que sur l'harmonica diatonique, rendant impossibles certains accords. Il est également beaucoup plus coûteux, plus volumineux et plus délicat d'entretien.

Les harmonicistes expérimentés l'emploient dans la musique classique, le folk et le jazz.

Techniques de jeu de l'harmonica diatonique[modifier]

Comment positionner les lèvres et la langue[modifier]

Les débutants font leurs premiers essais en soufflant et en aspirant sur plusieurs trous à la fois (on s'en lasse vite !). Ils devront ensuite s'efforcer de n'utiliser qu'un trou à la fois, de manière à produire des notes pures, et pour cela resserrer les lèvres de manière à ne laisser passer qu'un filet d'air très précis. Une autre technique, plus difficile, consiste à enfoncer l'instrument dans la bouche et à diriger l'air par une position adéquate de la langue, qui obture les trous désirés.

Il ne faut pas souffler ou aspirer très fort dans un harmonica : cela abîme les lamelles.

Comment positionner les mains[modifier]

La main gauche tient l'harmonica entre le pouce et l'index.

La main droite est disposée en cornet derrière l'instrument et produit des effets variés comme le vibrato ou le wah-wah.

Techniques des altérations[modifier]

Les instrumentistes expérimentés savent tirer de leurs harmonicas diatoniques toutes les notes altérées, en principe non prévues par le fabricant. En modifiant le souffle et la cavité buccale, ils parviennent à descendre leurs notes d'un demi-ton ou davantage. Cette technique, appelée « bending », est très utilisée, entre autres, par les artistes de jazz. Une autre technique plus difficile permet de hausser les notes d'un demi-ton : elle est connue sous le nom d'« overblow ».

Jean-Jacques Milteau en concert à Paris, 2006

Interprètes[modifier]

Les jazzmen se sont emparés de l'harmonica depuis bien longtemps. En concert, il faut bien entendu, un micro (spécial) et une bonne sono.

Parmi les grands noms américains : Little Walter, Sonnyboy Williamson I et II, Jimmy Reed, Bob Dylan.

Les harmonicistes français : Albert Raisner, Jean-Jacques Milteau.

Comment commencer ? Lequel choisir ?[modifier]

On peut bien entendu acheter un harmonica sous blister au rayon des jouets, très bon marché. Mis à part les petits diatoniques en plastique, ce ne sont pas forcément de mauvais instruments : on trouve d'honorables diatoniques à trémolo de fabrication asiatique, complets et très jouables.

Après ces premiers pas, il faudra vous rendre chez un vrai marchand d'instruments de musique et faire l'acquisition d'un véritable harmonica diatonique à 10 trous de bonne marque, en C (= do). Un sommier en plastique suffit, mais il est permis de préférer le bois. Aucun de ces instruments n'est ruineux. Ajouter une méthode au goût de chacun, avec CD audio, et on commence : une demi-heure par jour est un minimum. Au début, ne pas souffler trop fort, et ne pas essayer de produire d'altérations.

Quelques semaines d'efforts suffisent pour pouvoir exécuter n'importe quelle chanson que vous aimez. Essayez de bien isoler les notes et tentez quelques jolis accords pour agrémenter !

Votre famille et vos voisins apprécieront votre discrétion (vous auriez pu aussi bien vous passionner pour la grosse caisse) et vos progrès seront très rapides. Vous pouvez emporter votre instrument en vacances. Il tient dans votre poche et vous suit partout ! Seul le chien n'aimera pas. Non par jalousie, mais parce qu'il perçoit mieux que nous les fréquences hautes... Alors, il hurle doucement et quitte la pièce. Il reviendra tout à l'heure.

On peut donc apprendre seul, mais certains conservatoires ou maisons de la culture proposent aussi des cours d'harmonica.


Portail de la musique - Tous les articles concernant la musique.