la cabane  •  le Livre d'or  •  la boîte à idées

Cerisier du Japon Prunus serrulata.jpg Astuce du mois, interview... Venez lire le numéro 4 de la Gazette de Vikidia ! Moi, je suis une star, une vraie de vraie ...

Hannibal Barca

« Hannibal Barca » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : Navigation, rechercher
Pièce carthaginoise à l'effigie d'Hannibal
Hannibal traversant les Alpes

Hannibal Barca, né vers 247 av. J.-C. et mort en 183 av. J.-C., est un général de Carthage qui a participé à la deuxième guerre punique.

Au IIIe siècle avant l'ère chrétienne, le bassin méditerranéen est occupé par deux grandes puissances :

En 241 av. J.-C., à la fin de la première guerre punique, Hamilcar Barca, le père de Hannibal Barca, doit signer un traité avec Rome. Carthage doit céder la Sicile, mais conserve sa flotte de guerre. Profitant des difficultés que Carthage rencontre avec ses mercenaires révoltés, Rome arrache à Carthage la Sardaigne et la Corse. Devant cette perfidie, on dit qu'Hamilcar Barca fit jurer à son fils Hannibal, d'avoir une haine éternelle envers les Romains.

Hannibal participe, sous le commandement de son père, à la conquête de l'Espagne par les Carthaginois. Les Romains sont irrités car, malgré sa défaite, Carthage se montre très entreprenante ; de plus, il craignent les dangers encourus par leurs alliés espagnols. Aussi les Romains souhaitent attaquer Carthage à partir de l'Espagne et en passant par l'Afrique. Hannibal choisit d'être plus rapide qu'eux. En 219 av. J.-C., il attaque et prend la ville espagnole de Sagunto, alors alliée aux Romains. Puis il part vers le nord avec ses mercenaires ibères et ses éléphants de guerre. Il traverse les Pyrénées et entre en Gaule transalpine. Il traverse les Alpes avec 40 éléphants et 80 000 hommes d'après les récits de l'époque. Passé en Gaule cisalpine (nord de l'Italie actuelle), il y recrute des mercenaires gaulois qui se soulèvent contre la domination romaine. Il marche alors sur Rome. Il écrase les légions romaines au lac Trasimène en 217 av. J.-C., puis à bataille de Cannes en 216 av. J.-C. À l'occasion de la bataille de Cannes, il se révèle être un grand tacticien, car il détruit une armée romaine deux fois plus importante que la sienne en effectuant un recul volontaire de son centre, puis en lançant un mouvement enveloppant de l'ennemi par ses deux ailes de cavalerie.

Mais faute de matériel de siège, Hannibal refuse d'attaquer Rome qui est alors sans défense. Son armée passe dans le sud de l'Italie où elle va rester près de treize années. Les Romains du consul Fabius Cunctator lui mènent une guerre d'usure. L'enlisement du conflit joue en sa défaveur : épuisement de son armée, manque de soutien du gouvernement de Carthage (où le parti des riches souhaiterait moins de dépenses de guerre), puis échecs successifs contre l'armée romaine reconstituée. L'expédition de secours menée par son frère Asdrubal est vaincue par les Romains en 207 av. J.-C. dans le nord de l'Italie. En 203 av. J.-C., il est rappelé à Carthage, qui est alors directement attaquée par les Romains commandés par Scipion l'Africain. Celui-ci, avec l'aide du roi de Numidie Massinissa, écrase l'armée carthaginoise d'Hannibal à Zama (dans l'actuelle Tunisie) en 202 av. J.-C. Carthage doit abandonner l'Espagne, sa flotte et ses éléphants de guerre sont détruits, et elle doit payer une énorme indemnité de guerre.

Avec l'aide de l'armée et du peuple, Hannibal est élu suffète (un des deux dirigeants de la ville). Il tente des réformes en faveur du peuple. Mais en 195 av. J.-C., il doit s'exiler en Asie chez le roi Antiochos de Syrie, qu'il aide dans sa guerre contre les Romains. Malheureusement Antiochos perd en 189 av. J.-C., Hannibal se réfugie en Bythinie (dans l'actuelle Turquie). Les Romains demandent à Hannibal de se livrer , celui-ci préfère se suicider en s'empoisonnant en 183 av. J.-C.

Icone chateau.png Portail de l'histoire - De la préhistoire et l'Antiquité jusqu'à l'époque contemporaine