Héraldique

« Héraldique » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Armoiries de Charles IV d' Alençon. En 1 et 4 écartelé d'azur semé de fleurs de lys d'or, à bordure de gueules chargées de besants d'argent; en 2 et 3 contre-écartelé, en 1 et 4 d'argent au lion de gueules et aux 2 et 3 de gueules au lion léopardé d'or.

L'héraldique est une science qui étudie les blasons (ou armoiries). Elle s'appuie sur des règles très précises qui permettent de composer et de comprendre les armoiries.

Origine et évolution[modifier]

Depuis des millénaires, les groupes humains se différencient les uns des autres par des signes distinctifs que l'on peut appeler totems. Cela permettait de distinguer les guerriers pendant les combats. Le plus souvent, ces dessins représentaient des animaux réels ou légendaires, voire des figures géométriques. Le nombre relativement réduit de tels dessins a fait que, rapidement, deux individus pouvaient avoir le même emblème. Aussi a-t-on compliqué le contenu afin de maintenir les signes distinctifs.

Les armoiries, telles que nous les connaissons, apparaissent au XIIe siècle en Europe centrale. Elles ne sont pas réservées qu'à la noblesse : des roturiers, des villes, des corps de métiers peuvent créer leurs armoiries.

L'écu[modifier]

L'élément central des armoiries est l'écu ; c'est lui qui supporte les informations. Il est le plus souvent triangulaire, mais peut être carré, en losange, circulaire, avoir une pointe arrondie...

  • L'écu reçoit une couleur : l'émau. On distingue l'or (jaune) et l'argent (blanc) qui sont les métaux. Les couleurs sont les gueules (rouge), l'azur (le bleu), le sinople (le vert), le sable (le noir), le pourpre (rouge violacé). Les fourrures sont l'hermine (argent avec des taches sables (noires) régulières) et la contre-hermine (sable avec taches d'argent régulières), le vair mélange d'argent et d'azur, le contre-vair.

Il y a des règles pour l'utilisation des couleurs:

  • L'argent et l'or appartiennent au même groupe
  • le sable, les gueules, l'azur et le sinople forment un autre groupe.

On ne se sert pas de deux couleurs du même groupe.

Si la figure est noire il faut prendre un fond de sable ou d'or.(cas des armoiries des empereurs germaniques

Si le fond est azur, les figures doivent être or ou argent. (c'est le cas des armoiries des rois capétiens en France)

La superposition de deux émaux ou de deux métaux n'est pas admise. Dans le cas contraire , on dit que les blason est à « enquerre » ou « au naturel ».

Principaux émaux Principaux métaux Principales fourrures
Azur
Heraldic Shield Azure.svg
Gueules
Heraldic Shield Gules.svg
Sable
Heraldic Shield Sable.svg
Sinople
Heraldic Shield Vert.svg
Or
Heraldic Shield Or.svg
Argent
Heraldic Shield Argent.svg
Hermine
Blason region fr Bretagne.svg
Vair
Vair plain.svg
  • L'écu peut être divisé verticalement (le parti) ou horizontalement (le coupé), en biais de gauche à droite (le tranché) ou de droite à gauche (le taillé). Ces formes de base peuvent se répartir l'espace de l'écu.
  • On utilise également des dessins (les meubles). Ce sont des animaux réels (le lion et l'aigle sont les plus utilisés, les insectes sont extrêmement rares) ou des êtres fantastiques : le griffon (mi-aigle mi-lion), le dragon (aigle à queue de serpent), la licorne (cheval avec une longue corne droite sur le front)... On trouve aussi des végétaux (la rose, le chêne). Il y a différentes formes géométriques ; les divers croix voire le soleil et la lune (croissant).
  • Au dessus de l'écu, on peut faire figurer le timbre : casque, chapeau, couronne.
  • De chaque côté de l'écu, on peut installer des tenants (humains ou quasi-humains), des supports (animaux), des soutiens (bâtiments ou objets divers).
  • Souvent, on y adjoint une devise ou un cri de guerre écrit.

Voir aussi[modifier]

Icone chateau.png Portail de l'histoire - De la préhistoire et l'Antiquité jusqu'à l'époque contemporaine