Guillaume Apollinaire

« Guillaume Apollinaire » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Guillaume Apollinaire, en 1914

Guillaume Apollinaire est un poète français, né à Rome le 26 août 1880, mort à Paris le 9 novembre 1918.

L'art d'Apollinaire n’est fondé sur aucune théorie, mais sur un principe simple : l’art de créer doit venir de l’imagination, de l'intuition, car il doit se rapprocher le plus possible de la vie, de la nature.

Il est d'abord influencé dans sa jeunesse par la poésie symboliste, puis s'affranchit de toute influence pour devenir l'un des précurseurs de la révolution littéraire de la première moitié du XXe siècle.

Apollinaire est l'inventeur du mot « surréalisme ». Il fut admiré de son vivant par les jeunes poètes qui formèrent plus tard le noyau du groupe surréaliste (André Breton, Louis Aragon, Philippe Soupault).

Affaibli par une grave blessure reçue dans les tranchées de la Première Guerre mondiale, il meurt à Paris, le 9 novembre 1918, à l'âge de 38 ans, durant l'épidémie de grippe espagnole. Son nom est inscrit au Panthéon comme « Poète mort pour la France ».

Apollinaire est connu pour ses Calligrammes et ses acrostiches.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Acrostiche.
Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Calligramme.


Un calligramme

Extraits[modifier]

  • Alcools (1913) :
« Le pont Mirabeau »
Sous le pont Mirabeau coule la seine
Et nos amours
Faut-il qu'il m'en souvienne
La joie venait toujours après la peine...


« Saltimbanques »
Dans la plaine les baladins
S'éloignent au long des jardins
Devant l'huis des auberges grises
Par les villages sans églises...

Voir et écouter[modifier]

Portail de la littérature - Les écrivains, les poètes, les romans, les bandes dessinées