Guatemala

De Vikidia
Aller à : navigation, rechercher
Carte du Guatemala

Le Guatemala est un pays d'Amérique centrale. Où Inhabit 15,647,083 de personnes. Le 59,4% est Métis et Blanc (d'origine espagnole, allemand, français et italien), K'iche 9.1%, Kaqchikel 8.4%, Mam 7.9%, Q'eqchi 6.3%, autre maya 8.6% et autre 0.2%.

Les principales religions sont le catholicisme, protestantisme et croyances mayas. Le christianisme a été mené par la conquête espagnole. L'espagnol est la langue officielle.

La majorité de la population est rural. La région centrale et du Nord sont les plus habitées. Environ 60% vivant dans la pauvreté. Environ 53% es femme, et 65% est alphabétisés. La capitale du pays est Guatemala City. Guatemala est le pays plus habitée d'Amérique centrale. Après la guerre civile, mené à une augmentation du familles cherchant refuge principalement au Mexique, USA et Canada.


Géographie[modifier]

Le Guatemala est limité par le Mexique, le Belize, le Honduras et le Salvador. Il est bordé par l'océan Pacifique et la mer des Caraïbes. La capitale du Guatemala est Ciudad. Le pays est divisé en 22 départements. C’est l’un des pays les plus peuplés d'Amérique centrale.

Histoire[modifier]

Le Guatemala est le domaine principal de l'Empire maya de 1500 avant J.-C. à 250 apr. J.-C. Les Mayas se développèrent au nord du Guatemala actuel, dans des terres tropicales. Ils furent prospères surtout entre les VIIIe et IXe siècles. Après 900, l'Empire commença à tomber dans la décadence. Les Mayas fondèrent une autre civilisation sous domination aztèque. Celle-ci s'installa dans une région appelée Yucatàn.

L'arrivée des Espagnols[modifier]

En 1523, Pedro de Alvarado, lieutenant du capitaine Hernàn Cortès, pénètre avec une petite troupe d'hommes au Guatemala. Le lieutenant soumet facilement les Mayas qui, déjà affaiblis, se laissèrent relativement faire.

Le Guatemala gouverna alors toute une partie de l'Amérique centrale. Seules les populations indigènes, qui vivaient loin des villes, furent tenues à l'écart de la colonisation.

En 1821, le Guatemala devint indépendant, mais il a été presque tout de suite après intégré dans l'Empire mexicain. Des guerres eurent lieu pour former, en fin de compte, cinq nouveaux États : le Guatemala, le Honduras, le Nicaragua, le Salvador et le Costa Rica.

Dictatures…[modifier]

Depuis son indépendance, le Guatemala ne cessa d'être victime de dictatures militaires. Toutes ces prises de pouvoir finirent par créer une guerre civile entre les Mayas et les autorités.

Et la démocratie ?[modifier]

C'est avec le président Ramiro de Léon Carpio, en 1994, que le Guatemala commença à se diriger vers un État constitutionnel. En 1996, plusieurs traités de paix furent signés.

Population : 14,6 millions d'habitants en 2005. La population augmente très vite : 2,5% par an. La population se concentre dans la capitale du pays, Guatemala Ciudad, dont la population a augmenté de plus de 50% en 10 ans et dépasse désormais les 2, 5 millions d'habitants. Dans la forêt tropicale du Petén, la densité de population est très faible : 3 habitants par km2. La moitié de la population est indigène.

Langue officielle : L'espagnol est la seule langue officielle du Guatemala, bien que les langues indigènes soient très vivantes.

Religions : Les Amérindiens pratiquent souvent leur propre religion polythéiste.

Voir aussi[modifier]

Lien externe[modifier]

  • « Guatemala ». Université de Laval (Canada).
  • « Guatemala ». CIA The World Factbook (USA).
Portail de l'Amérique - Tous les articles sur l'Amérique.
Portail de la géographie - Tout sur les continents, le climat, la météo...

14°37′N 90°31′W / 14.617, -90.51714°37′N 90°31′W / 14.617, -90.517