Garçon devant un ordinateur.jpg
LeSavant.svg

la cabane  •  le Savant  •  le Livre d'or

Participez ! Cet article, comme tous les articles de Vikidia, est peut-être incomplet et tu peux l'améliorer. Tu as des connaissances sûres sur le sujet (texte ou illustration) ? Alors n'hésite pas à les ajouter. Ta contribution est la bienvenue ! C'est à toi de jouer ! Clin d'œil

Grève générale aux Antilles françaises en 2009

« Grève générale aux Antilles françaises en 2009 » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Une voiture calcinée et des dégâts matériels importants dans un quartier guadeloupéen suite à une nuit de violence.

La grève générale de 2009, qui a démarré en Guadeloupe le 20 janvier, s'est rapidement étendue en Martinique (5 février). Ces deux îles, proches, sont situées dans la mer des Caraïbes et font partie des Antilles françaises en tant que départements et régions d'outremer.

Son point de départ était un mécontentement populaire dû au coût de la vie trop élevé par rapport aux salaires trop bas. D'une durée d'un mois un demi, elle s'est soldée par des accords permettant de relever le pouvoir d'achat local.

Origines[modifier]

Cette grève a eu lieu parce que le pouvoir d’achat de la plupart des Guadeloupéens était nettement plus faible que celui de la plupart des Français de métropole. Pourquoi ?

  • Parce que les produits, y compris les produits primaires (c'est-à-dire les plus importants, comme la nourriture), coûtent bien plus chers du fait qu'ils sont importés de la métropole, ce qui engendre une inflation (ou augmentation des prix).
  • De plus, il faut ajouter au prix du transport ce que l’on appelle l'octroi de mer : une taxe payée par les départements d'outremer pour des raisons qui datent de la colonisation.

Déroulement[modifier]

Les actes de violence ont été nombreux. Il y a eu pendant la grève une importante augmentation des attaques aux biens, c'est-à-dire des vols de matériaux, de maisons, etc., des menaces, du chantage, des dégradations et des cambriolages.

À compléter Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. N'hésite pas à l'améliorer  !


Fin[modifier]

Des accords ont été trouvés pour résoudre la crise. En effet, près de 165 articles ont été signés dans le but d'augmenter le pouvoir d'achat des Guadeloupéens. Une augmentation de 200 euros a notamment été obtenue pour les bas salaires.

Sources[modifier]

Portail de la société - Accédez aux articles de Vikidia concernant la société.