la cabaneparticiper

Livre d'or
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le Livre d'or !
Livre d'or

Gavage des canards et des oies

« Gavage des canards et des oies » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Gavage d'oie

Le gavage consiste à provoquer une hyperactivité du foie chez les palmipèdes (canards, oies) en les forçant à avaler un mélange de maïs brouillé et d’eau. On fait cela pour fabriquer du foie gras qui est surtout consommé pendant les fêtes de fin d’année. Le gavage est une stéatose hépatique : c'est une particularité naturelle qu'ont certains palmipèdes pour accumuler de l'énergie pour la migration par exemple. Le stockage de graisse dans le foie ne perturbe pas l'animal en vol, car le centre de gravité ce trouve au niveau du foie. Le foie gras n'est donc pas un foie malade.

La technique du gavage[modifier]

Pour gaver un canard ou une oie on introduit un tuyau de 30 cm (19 cm pour une gaveuse manuelle pour canard) par le bec de l’animal dans le jabot, puis on injecte une grande quantité de maïs (450 grammes) : 2 fois par jour pour les canards et 3 fois par jour pour les oies, pendant deux semaines. Le jabot est une poche élastique situé entre l'œsophage et l'estomac. Quand un oiseau trouve beaucoup de nourriture il en remplit rapidement son jabot et la digèrera petit à petit.

L’injection dure 45 à 60 s ou de 2 à 3 secondes avec des techniques plus modernes.

Effets du gavage et souffrance[modifier]

Dans les entreprises agricoles industrielles, les canards sont dans des cages étroites où ils ne peuvent ni se tourner ni battre des ailes.

Leur température corporelle augmente, et ils ont des difficultés à respirer.

La manipulation de l’animal par le cou et l’immobilisation des ailes, au moment du gavage, provoquent souvent des fractures des ailes.

L’introduction du tuyau crée un agrandissement de l’œsophage (la partie du tube digestif qui conduit les aliments vers le jabot. Cet agrandissement de l’œsophage peut être accompagné de blessures graves et parfois mortelles.

Il peut aussi arriver que l’on fasse subir un débectage à l’animal : on coupe le crochet de la partie supérieure du bec ou bien on insère un anneau à travers le bec.

En 2002, après 13,4 jours de gavage en moyenne, 3 % des animaux, soit près d’un million, mouraient avant la fin de leur gavage.

Mais le gavage peut-être réalisé avec douceur dans la manipulation de l'animal.

Qui pratique le gavage ?[modifier]

En Europe, les deux plus grands fabricants de fois gras sont la France et la Hongrie. En 2005, la France a produit 18 350 tonnes de foie gras (75 % de la production mondiale).

La Bulgarie et la Pologne en produisent également, tandis que l’Angleterre, elle, produit du foie gras sans gavage.

L’action d’associations contre le gavage, plus le fait que le Conseil de l’Europe interdise le gavage dans les pays qui ne le pratiquaient pas et condamne l’usage de petites cages individuelles, ont entraîné l’Allemagne, l’Italie et le Danemark à interdire le gavage sur leur territoire.

Voir aussi[modifier]

Sources[modifier]

  • Koering, Camille. La délinquance dans l’assiette. Libération, 20 décembre 2001
  • Robbins, John. Se nourrir sans faire souffrir. Stanké, 2001. ISBN 2-7604-0786-1
  • Grosrichard, François. Est-il cruel de gaver les canards pour obtenir des foies gras ? Le Monde, 18 décembre 2004, N°18 630, page 16.
  • Clavreul, Laetitia. L’INRA accusé de connivence avec la filière du foie gras. Le Monde, 30 décembre 2006.
  • Dromard, Thiébault. Un foie gras sans gavage. Le Figaro, 4 décembre 2007.