la cabane  •  le Livre d'or  •  la boîte à idées

Cerisier du Japon Prunus serrulata.jpg Astuce du mois, interview... Venez lire le numéro 4 de la Gazette de Vikidia ! Moi, je suis une star, une vraie de vraie ...

Enfer

« Enfer » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : Navigation, rechercher
Voir les articles homonymes Attention à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Enfer (homonymie).
Une représentation de l'enfer sur un manuscrit médiéval

Dans la tradition chrétienne, l’enfer est le lieu où vont, pour l'éternité, les âmes de ceux qui au moment de leur mort n'ont pas retrouvé la grâcePrécision de Dieu qui assurerait leur salut.

Cette idée provient d'un passage de l'évangile selon Matthieu (XXV-41-46) où Jésus décrit le Jugement dernier : aux méchants, aux damnés qu'il place à sa gauche, il dit : Allez loin de moi, maudits, au feu éternel.

Les chrétiens ont donné le nom d'enfer à ce lieu de supplice. D'après les évangiles apocryphesPrécision, les premiers chrétiens imaginaient l'Enfer comme un lieu obscur (les ténèbres) avec un océan de feu. Les flammes brûlent sans éclairer et le feu brûle sans détruire les corps afin que le tourment soit éternel.

Les théologiensPrécision affirment que les peines de l'enfer sont doubles. Il y a d'abord et surtout le fait que la malédiction divine sépare pour l'éternité le damné de la divinité, sans espoir d'être sauvé.

Ensuite, le damné subit des supplices. Mais les supplices ne sont pas formellement décrits. Cependant le feu des paroles de Jésus s'est imposé aussi bien à certains théologiens qu'à l'imagination populaire. Les supplices sont abondamment représentés dans le décors peint ou sculpté et les vitraux des églises romanes, également dans les enluminures. La croyance et la théologie, acceptent que l'intensité de la peine soit proportionnée au degré de culpabilité des damnés.

Pour donner de l'espoir à la plus grande partie de la population qui ne peut être certaine de ne pas avoir céder aux tentations de Satan (ce qui conduit à l'enfer), l'Église catholique a créé le purgatoire, lieu temporaire de séjour des âmes dans l'attente de l'entrée au paradis.

Les protestants admettent l'existence de l'enfer, mais nient l'idée de purgatoire.

Vikilien pour compléter sur l'enfer[modifier]