Déclaration universelle des droits de l'homme

« Déclaration universelle des droits de l'homme » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Voir les articles homonymes Attention à ne pas confondre ! Pour les sujets ou articles dits homonymes, voir : Déclaration des droits de l'homme.

La Déclaration universelle des droits de l'homme est un texte écrit et adopté par l'Organisation des Nations unies (ONU) le 10 décembre 1948 à Paris au palais de Chaillot. Il est constitué de 30 articles.

Les droits de l'Homme[modifier]

La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen était un texte proclamé après la Révolution française, qui définissait les droits de l'homme. Ce sont des droits qui ne dépendent ni d'une politique, ni d'un État, ni de choix individuels. Ces droits découlent d'une réflexion sur le droit naturel, et par définition, doivent avoir une portée universelle.

Cependant, devant l'atrocité des crimes contre l'Humanité commis par les nazis, les principaux vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale voulurent écrire une nouvelle déclaration, une déclaration « universelle ». Autrement dit, une déclaration écrite de manière consensuelle entre le plus grand nombre de Nations possibles.

Contenu[modifier]

Lire la « Déclaration universelle des droits de l'homme » sur Wikisource : [1].

Critique[modifier]

La Déclaration universelle des droits de l'homme n'est pas un traité international. Elle n'a pas de statut particulier. En ce sens, sa portée est limitée, car un certain nombre d'États refusent de reconnaître ces droits.

La Déclaration a été adoptée par 48 États en 1948 ; mais 8 autres États s'abstinrent :

Portail du droit - Tous les articles sur le droit
Icone chateau.png Portail de l'histoire - De la préhistoire et l'Antiquité jusqu'à l'époque contemporaine