la cabaneparticiper

Livre d'or
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le Livre d'or !
Livre d'or

Confucius

« Confucius » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Portrait idéalisé de Confucius réalisé en 700 (donc 1200 ans après sa mort)

Confucius, né en 551 av. J.-C., mort en 479 av. J.-C., est un personnage historique chinois. Son enseignement politique et social a donné naissance au confucianisme, considéré comme une « religion d'État » pendant des siècles. Son nom Chinois signifie « Maître Kong », il a été latinisé en « Confucius ».

Sa vie[modifier]

Confucius, naît en 551 av. J.-C., dans la province de Shandong. Selon la tradition, son père, est un descendant de la dynastie Shang et gouverne la principauté de Lu. Il meurt alors que Confucius n’a que trois ans, laissant sa famille dans la pauvreté. Dès l’âge de dix-sept ans, Confucius a le goût pour les livres et les rites. Il se marie à vingt-quatre ans et a trois enfants (un fils et deux filles). La légende veut qu’en rencontrant son épouse Lao Zi, il en aurait été si fortement impressionné, qu’il n’aurait plus parlé pendant trois jours (ou un mois).

Après la mort de sa mère en -527, il enseigne sa connaissance des textes anciens au groupe de disciples qui le suit. Après quelques emplois à la cour de son prince, il part en -496 pour quatorze ans d’errance, à la recherche d’un souverain capable de l’écouter. Il rentre définitivement à Lu pour se consacrer jusqu’à sa mort, en -479, à l’enseignement et au regroupement de textes anciens.

Sa pensée[modifier]

L’enseignement de Confucius est maintenant vieux de plus de deux millénaires, il est difficile de se faire une idée juste de ce qu’il était à l’origine. Il est pourtant possible de comprendre sa pensée en lisant les Entretiens, livre dans lequel on le voit vivre et discuter des problèmes de son temps avec ses disciples.

Confucius constate qu’il n’est pas possible de vivre avec les oiseaux et les bêtes sauvages, et qu’il faut donc vivre en bonne société avec ses semblables. Il tisse un ensemble de valeurs dont le but est l’harmonie des relations humaines. A son époque, la Chine était divisée en royaumes indépendants en lutte, la situation est instable. L’ancienne dynastie des empereurs au pouvoir (les Zhou) a perdu de son efficacité. Le pays n’est plus uni et n’est plus en paix. Confucius veut donc transmettre la sagesse ancienne pour restaurer la paix en semant les graines de l'« humanisme chinois ».

Confucius place l’homme au centre de ses préoccupations et refuse de parler des esprits ou de la mort. Ainsi, il n’a pas fondé de religion, même si un culte lui a été dédié par la suite. Il a cherché à fonder une morale positive, structurée par les « rites » et par la « sincérité ».

Confucius représente pour les Chinois jusqu’en 1950 (avant la Révolution) l’éducateur. Pourtant il n’a pas voulu se faire passer pour un maître à penser. Au contraire il voulait développer chez ses disciples l’esprit critique et la réflexion personnelle : « Je lève un coin du voile, si l’étudiant ne peut découvrir les trois autres, tant pis pour lui. ». L’homme doit se montrer noble du cœur, selon Confucius. Son enseignement est prévu principalement pour les futurs hommes de pouvoir mais il est ouvert à tous, les paysans comme les princes.

La pensée de Confucius a eu beaucoup d’influence en Chine et en Extrême-Orient. Jusqu’à la fin de l’Empire, en 1911, le système des examens est basé sur les textes de Confucius. L’influence du Confucianisme est toujours présente à l’époque actuelle, mais il y a des périodes d’oubli et des retours. Ainsi pendant la dynastie Song, le Confucianisme a intégré des aspects de la pensée taoïste et du Bouddhisme.

L’enseignement de la pensée confucéen est contenu dans neuf livres :

  • Les Quatre Livres (la Grande Étude, l’Invariable Milieu, les Entretiens de Confucius et le Mencius)
  • Les Cinq Classiques (le Canon des Poèmes, le Canon de l'Histoire, le Livre des Mutations, le Livre des Rites et les Annales des Printemps et des Automnes). Un sixième classique a été perdu : Le Canon de la Musique.

Voir aussi[modifier]

  • Confucianisme : l'une des plus grandes écoles philosophiques, morales, politiques et dans une moindre mesure religieuses de Chine.

Source[modifier]


Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Confucius de Wikipédia.
[Page consultée le 06 juin 2008]
Flag of the People's Republic of China.svg Portail de la Chine -Tous les articles sur la Chine.
Portail de la littérature- Les écrivains, les poètes, les romans, les bandes dessinées
Portail de la philosophie - Accédez aux articles de Vikidia concernant la philosophie.