la cabane  •  le Livre d'or  •  la boîte à idées

Cerisier du Japon Prunus serrulata.jpg Astuce du mois, interview... Venez lire le numéro 4 de la Gazette de Vikidia ! Moi, je suis une star, une vraie de vraie ...

Cathédrale Notre-Dame de Chartres

« Cathédrale Notre-Dame de Chartres » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : Navigation, rechercher
Ébauche vik.svg
Cet article est une ébauche. Améliore-le !
La Cathédrale de Chartres, par Corot, 1830.

La cathédrale Notre-Dame de Chartres est une cathédrale gothique située à Chartres, dans le département de l’Eure-et-Loir, à 80 km de Paris.

La cathédrale de Chartres, construite au XIIIe siècle, est surtout remarquable pour ses vitraux : elle possède le plus grand ensemble de l’époque encore conservé, avec 176 vitraux représentant des saints ou personnages de la Bible, sur une surface d’environ 2 600 m².

Histoire[modifier]

Notre-Dame de la Belle Verrière : célèbre vitrail du XIIe siècle, dont les panneaux centraux proviennent de la cathédrale romane, détruite en 1194. (Image haute définition)

Origines[modifier]

La ville gallo-romaine s'appelait Autricum, capitale du peuple celte des Carnutes, d'où lui vient son nom moderne de Chartres.

La cathédrale se trouve bâtie au sommet d'une colline, probablement sur les fondations d'un temple gallo-romain, mais, en l'absence de fouilles sous la nef de la cathédrale, on n'en a pas la preuve.

La première cathédrale, érigée vers 350, a été détruite par les Wisigoths vers 750. Lui succède un autre édifice, détruit en 858 par les Vikings. En 876, Charles le Chauve élève une troisième cathédrale, destinée à abriter une sainte relique très vénérée, appelée « Voile de La Vierge », à son tour incendiée en 962, pendant la guerre qui opposa Richard Ier, duc de Normandie, au comte de Chartres, Thibault le Tricheur. Un quatrième édifice lui succède, qui brûle, lui aussi, en 1020.

La cathédrale romane[modifier]

L'évêque Fulbert édifia, de 1020 à 1024, la cathédrale romane, dont il subsiste encore de nos jours l'église basse et toute la façade, construite de 1134 à 1160, avec la tour Nord et le portail royal, richement sculpté. Puis, entre 1145 et 1160, on éleva la tour Sud et sa flèche de pierre conique.

La cathédrale gothique actuelle[modifier]

Le 11 juin 1194, un nouvel incendie ravagea encore la cathédrale, n'épargnant de l'église romane de Fulbert que la façade occidentale et les tours, que l'on conserva dans le nouvel édifice, bâti en un temps record sur les anciennes fondations romanes dans le nouveau style « gothique lancéolé » et achevé en 1225.

Les vitraux du portail royal furent conservés, ainsi qu'un autre vitrail désormais connu sous le nom de « Notre-Dame de la belle verrière ». La réalisation du nouvel ensemble de vitraux du XIIIe siècle se poursuivit jusqu'en 1240. La cathédrale fut consacrée, dans l'état actuel, en 1260.

La flèche de la tour Nord, le pavillon de l'horloge et la clôture du chœur furent ajoutés au XVIe siècle, dans le style gothique flamboyant.

Description[modifier]

Extérieur[modifier]

Façade ouest : portail royal[modifier]

La façade occidentale est le principal élément restant de la cathédrale romane incendiée en 1194, avec les deux tours et le portail royal, édifié avant 1170. Celui-ci comprend trois baies richement sculptées, ornées de plus de 700 personnages de l'Ancien et du Nouveau Testament.

La grande rose, dont le diamètre atteint 13,5 m, est un élément gothique ajouté au XIIIe siècle lors de la reconstruction de la cathédrale. Ses vitraux montrent le Jugement dernier et le retour du Christ à la fin des temps. Un autre ajout important est la galerie des rois, située juste au-dessus de la rose. La flèche de style gothique flamboyant de la tour nord est une addition du début du XVIe siècle, due au sculpteur et architecte Jehan de Beauce.

Portail sud[modifier]

Ce portail est consacré au Christ venant juger les vivants et les morts, entouré des douze apôtres et foulant aux pieds un lion et un dragon. C'est un chef-d’œuvre de l'art gothique, marqué par la verticalité quelque peu austère des colonnes et des sculptures. Il comprend, lui aussi, trois baies enserrées entre deux grosses tours carrées inachevées.

Portail nord[modifier]

Le portail nord, moins solennel que le précédent, mais de disposition analogue, en trois baies, montre de nombreuses scènes de l'Ancien Testament, dans un style narratif, très animé.

Intérieur[modifier]

Architecture, sculpture[modifier]

Vitraux[modifier]

Voir aussi[modifier]

Documents en ligne[modifier]

Drapeau de la France Portail France - Accédez au portail sur la France.