Garçon devant un ordinateur.jpg
LeSavant.svg

la cabane  •  le Savant  •  le Livre d'or

Participez ! Cet article, comme tous les articles de Vikidia, est peut-être incomplet et tu peux l'améliorer. Tu as des connaissances sûres sur le sujet (texte ou illustration) ? Alors n'hésite pas à les ajouter. Ta contribution est la bienvenue ! C'est à toi de jouer ! Clin d'œil

Cantine

« Cantine » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Des gens mangeant à la cantine

À l’origine, la cantine indique un meuble de voyage pour transporter des aliments. Elle désigne ensuite un magasin et, depuis la fin du XIXe siècle, un lieu où l’on sert à boire et à manger aux personnes d’une collectivité, et même le service généralement subventionné qui organise la restauration collective.

La cantine se différencie du restaurant par le fait que ses repas sont gratuits ou bon marché, car ils sont payés partiellement ou totalement par la collectivité.

On trouve des cantines sur tous les continents. Elles jouent un rôle important dans la santé, l’éducation, le fonctionnement des armées, prisons, entreprises et écoles. Les repas qu’elles proposent reflètent l’évolution de la société quant aux habitudes alimentaires et diététiques.

Histoire du mot : du mobilier à la restauration collective[modifier]

Durant tout le Moyen Âge, nobles et marchands, très souvent sur les grands chemins, transportaient avec eux les ustensiles nécessaires à la vie : des couteaux, une petite vaisselle de table, des coupes, des épices et des boissons dans des petits flacons. Ce matériel était rangé dans un coffre en forme de parallélépipède rectangle ou de sphère. Certaines de ces cantines permettaient de transporter les repas d'une journée en les maintenant au chaud, et même de cuisiner des soupes ou des légumes.

C'est seulement au XVIIe siècle qu'apparait le mot français « cantine » pour un coffre à compartiments qui permet le transport de bouteilles et parfois d'aliments. On va garder le mot pour désigner la malle qui contient les effets personnels (vêtements, livres, cahiers de notes, etc.) qu'on emporte en voyage.

Dès le XVIIIe siècle, la cantine est aussi le nom du magasin où l'on vend du tabac, des aliments et des boissons aux soldats. Ce magasin peut être fixe (dans un bâtiment) ou ambulant (une simple charrette d’abord, puis une automobile un wagon de chemin de fer).

À la moitié du XIXe siècle, ce même magasin dans un hospice, une école, une prison, une usine va aussi s'appeler cantine.

Aujourd'hui, la cantine indique à la fois le meuble, le magasin et le réfectoire où l’on prend ses repas en commun. À la cantine, on mange le repas qu’on a apporté dans sa gamelle ou celui qui a été confectionné dans la cuisine de l'établissement par des cuisiniers.

Au XXe siècle s’est ajoutée la notion de service de restauration. L’augmentation du nombre des cantines dans les collectivités, et leur agrandissement, ont obligé les responsables à s'organiser. Les repas peuvent être préparés sur place ou à l’extérieur, dans des « cuisines centrales ». Dans ce dernier cas, il sont ensuite transportés jusqu'à la cantine où on les réchauffe s'ils étaient surgelés ou précuits, où on les maintient au chaud s'ils sont arrivés tout prêts à être consommés chauds et où on les garde au frais s'ils doivent être mangés froids. La cantine est ainsi devenue aussi un service de restauration.

La cantine dans le monde[modifier]

Au XXIe siècle, dans les pays développés, la cantine est souvent fréquentée depuis le plus jeune âge (à la crèche et à l’école maternelle) jusqu’aux dernières années de la vie (dans les maisons de retraite) ; on en trouve dans les entreprises, dans l’administration, dans les hôpitaux, les prisons, l’armée, les usines.

Dans les pays pauvres, en voie de développement, il n'en est pas de même. Dans ces pays, la cantine joue un rôle encore plus important, et surtout pour les enfants car, souvent grâce à l'aide d'organismes internationaux comme l'UNESCO, elle permet de leur offrir un repas à l'école, ce qui pousse les parents à scolariser leurs enfants. La cantine scolaire, qui n'est parfois qu'un préau ou un hangar avec à peine quelques bancs, permet donc d'améliorer la nutrition des jeunes, de leur assurer une meilleure santé, de leur faire suivre les cours et s'instruire. Elle participe ainsi au développement social et économique de ces pays.

Le cantinier et la cantinière[modifier]

Le cantinier est d’abord celui qui porte la cantine (coffret), puis celui qui tient la cantine (magasin) et vend boisson et nourriture, enfin celui qui s’occupe de la cantine (réfectoire). Ce métier a été exercé par des hommes (les cantiniers) et des femmes (les cantinières).

La cantinière à l'armée a aussi été appelée vivandière. Son métier était très important car la santé et le moral des soldats dépend fortement de l'alimentation qu'ils reçoivent.


Portail de l'alimentation - Accédez au portail sur l'alimentation.
Portail de l'économie - Tous les articles sur l'économie.