Athènes

« Athènes » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

37° 58′ 00″ N 23° 43′ 00″ E / 37.9666667, 23.7166667

Le Parthénon sur le plateau d'Athènes

Athènes est une ville, capitale de la Grèce. Son agglomération compte plus de 3 700 000 habitants.

Grâce à son histoire antique, Athènes est l'un des centres touristiques les plus importants au monde. Le Parthénon (temple consacré à Athéna), situé sur l'Acropole (le plateau autour duquel Athènes a été construite) est l'un des lieux les plus visités. Il y a aussi le temple d'Athéna Nikè (Athéna « victorieuse »). Il porte ce nom car Athènes fut victorieuse d’une guerre contre les Perses.

La fête des Panathénées[modifier]

Chaque année, au cours de l'été, ont lieu à Athènes les Panathénées, fête en l'honneur d'Athéna, déesse protectrice de la cité.

Tous les quatre ans, cette fête est plus grandiose encore : ce sont les grandes Panathénées. Quatre jours durant, jeux et sacrifices aux dieux se succèdent. De jeunes athéniennes appartenant aux grandes familles de citoyens d'Athènes, les ergastines, offrent à la déesse le voile (peplos) qu'elles ont tissé pendant quatre ans. Tous les Athéniens se rendent en procession sur l'Acropole (colline où se trouve le temple du dieu protecteur sauf qu’Athènes est particulière, elle a plusieurs temples). Le sculpteur Phidias a représenté la procession sur une frise en bas-relief (sculpture qui se détache légèrement d'un fond plat) à l'intérieur du Parthénon.

Athènes dans l’Antiquité[modifier]

Athènes est une cité-état de la Grèce antique et qui symbolisait l'apogée de la civilisation grecque, elle fut parmi les villes les plus importantes de l'Antiquité, notamment en raison de son influence culturelle. Athènes fut également le lieu de la première démocratie de l'Histoire de l'humanité : elle est née à l'apogée de la cité, au Ve siècle av. J.-C. (temps de Périclès). La cité des athéniens, au Ve siècle avant Jésus-Christ, était puissante militairement, et les habitants unis dans leur croyance de leurs dieux ce qui leur permirent de dominer un assez vaste territoire.

Athènes devint un puissance militaire car à l'aube du Ve siècle av. J.-C., les Mèdes menacèrent les cités grecques. Celles-ci résistent cependant grâce à deux victoires dans lesquelles Athènes a joué un rôle décisif qui sont la bataille de Marathon en 490 av. J.-C et la bataille de Salamine en 480 av. J.-C. Redoutant de nouvelles attaques, les cités grecques s'unissent et formèrent la Ligue de Délos dont elles confièrent la direction à Athènes. Cependant, cette dernière ne tarde pas à utiliser les cotisations de ses cités alliées pour embellir son acropole. Les cités alliées qui tentent de se rebeller sont rapidement battues et soumises à l'armée athénienne, car celle-ci avait accrue sa puissance depuis. Ainsi Athènes devint-t-elle à la tête d'un vaste empire.

Aussi, les citoyens ont beaucoup de pouvoirs :

  • Celui de faire les lois (pouvoir législatif). Celles-ci sont discutées et votées par l'Ecclésia, qui se réunit sur la colline de la Pnyx.
  • Juger ceux qui n'ont pas obéi aux lois votées par tous (pouvoir judiciaire). Le tribunal s'appelle l'Héliée.
  • Le pouvoir de diriger la cité et de veiller à la bonne application des lois (pouvoir exécutif). Les magistrats et les stratèges sont tirés au sort ou élus.


Portail de la Grèce - Tous les articles sur la Grèce ancienne et d'aujourd'hui !