Archimède

« Archimède » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Représentation médiévale d'Archimède

Archimède est un grand scientifique grec de l'Antiquité, à la fois physicien, mathématicien et ingénieur. Né en 290 av. J.-C. et mort en 212 av. J.-C. à Syracuse, il a vécu en Sicile (île actuellement italienne).

Œuvre scientifique[modifier]

Archimède fut le premier à mettre en équations mathématiques les faits faciles à observer dans la nature. Ses livres démontrèrent à l'aide des figures géomètriques et des proportions, comment sont faits les équilibres, ou les centres de gravité des corps solides, quelles longueurs doivent avoir des leviers pour soulever les poids.

Des récits de Plutarque, de Tite-Live et d'autres décrivent des machines inventées par Archimède pour la défense de Syracuse contre l'ennemi romain comme la catapulte, le palan et un système de miroirs servant à brûler les navires ennemis en réfléchissant les rayons du soleil. Il aurait été tué par un soldat romain lors de la prise de sa cité.

Il a mis également au point un système d'irrigation encore utilisé aujourd'hui permettant, grâce à un mouvement de rotation, de faire monter l'eau vers un point situé plus haut. Ce système a été surnommé "vis d'Archimède" en son hommage.

Principe de la vis d'Archimède, servant à élever l'eau.

Ses théorèmes fondamentaux sont relatifs au centre de gravité des figures planes et spatiales. Son plus célèbre théorème, qui donne le poids d'un solide immergé dans un liquide, est appelé le principe d'Archimède.

Il a fait de grandes découvertes scientifiques :

  • Approximation de pi (entre 22/7 et 223/71)
  • Formule de l'aire d'un disque
  • La poussée d'Archimède (pourquoi un objet flotte-t-il ?)
  • Machines de tractions (palans, poulies, grues, catapultes...)

On lui prête la célèbre citation « Eurêka ! » (j'ai trouvé !) qu'il prononça lorsqu'il comprit le principe de la poussée d'Archimède. Il l'aurait dite quand il prenait son bain.

Son théorème lui permit de prouver que la couronne du roi Hiéron II n'avait pas été confectionnée totalement avec de l'or mais en le mêlant à de l'argent beaucoup moins lourd.

Vikiliens pour compléter[modifier]


Portail de la Grèce - Tous les articles sur la Grèce ancienne et d'aujourd'hui !
Portail des sciences - Tous les articles sur la physique, la chimie et les grands scientifiques