la cabane  •  le Livre d'or  •  la boîte à idées

Cerisier du Japon Prunus serrulata.jpg Astuce du mois, interview... Venez lire le numéro 4 de la Gazette de Vikidia ! Moi, je suis une star, une vraie de vraie ...

André Gide

« André Gide » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : Navigation, rechercher
André Gide (à droite) et son ami Marc Allégret en 1920

André Gide est un écrivain français, né le 22 novembre 1869 à Paris et meurt le 19 février 1951.

Biographie[modifier]

Le père d'André Gide était professeur de droit. Sa mère, fille d'un fabricant de textiles, l'élève en lui transmettant la rigueur protestante. Très vite il suit les traces de son père, il est voué à la réussite. Il commence à s'intéresser à la littérature et se lie d'amitié avec Paul Valéry. En 1882 à Rouen, il rencontre pour la première fois sa cousine Madeleine âgée de 16 ans. Après un long voyage en Afrique du Nord avec sa cousine Madeleine qu'il a épousée en 1895, Gide publie Les nourritures terrestres. Commence alors une vie de voyages et d'écriture rythmée par la parution d’œuvres importantes: L'immoraliste (1902), la porte étroite (1909), les caves du Vatican (1914), La symphonie pastorale (1919), Si le grain ne meurt (1921), les faux-monnayeurs (1925).

En 1909, il participe à la création de la Nouvelle revue Française avec ses amis André Ruyters, [[Jacques Copeau], Jean Schlumberger et joue un rôle de plus en plus marquant dans la vie littéraire française. Après la parution des Faux-monnayeurs, Gide s'embarque pour l'Afrique avec son ami Marc Allégret. Ensemble ils visitent le Congo et le Tchad. A son retour, André Gide dénonce le colonialisme. La politique l'intéresse et il prend position. Attiré par le communisme, il est invité en URSS en 1936 mais dès son retour, il proclame sa déception. Il passe une partie de la guerre de 1939-1945 dans le sud de la France puis en Afrique du Nord. En 1946 parait son dernier grand texte, Thésée. Il est reçu docteur honoris causa de l'Université d'Oxford en 1947 et remporte le prix Nobel de littérature la même année.

Ses œuvres[modifier]

  • Les Cahiers d'André Walter (1891)
  • Le Traité du Narcisse (1891)
  • Les Poésies d'André Walter (1892)
  • Le Voyage d'Urien (1893)
  • La Tentative amoureuse (1893)
  • Paludes (1895)
  • Les Nourritures terrestres (1897)
  • Prométhée mal enchaîné (1899)
  • Philoctète. El Hadj (1899)
  • Lettres à Angèle (1900)
  • De l'Influence en Littérature (1900)
  • Le Roi Candaule (1901)
  • Les Limites de l'Art (1901)
  • L'Immoraliste (1902)
  • Saül (1903)
  • De l'Importance du Public (1903)
  • Prétextes (1903)
  • Amyntas (1906)
  • Le Retour de l'Enfant prodigue (1907)
  • Dostoïevsky d'après sa correspondance (1908)
  • La Porte étroite (1909)
  • Oscar Wilde (1910)
  • Nouveaux Prétextes (1911)
  • C.R.D.N. (1911)
  • Isabelle (1911)
  • Bethsabé (1912)
  • Souvenirs de la Cour d'Assises (1914)
  • Les Caves du Vatican (1914)
  • La Symphonie pastorale (1919)
  • Corydon (1920)
  • Numquid et tu... ? (1922)
  • Dostoïevsky (1923)
  • Incidences (1924)
  • Corydon (1924)
  • Les Faux-Monnayeurs (1925)
  • Si le grain ne meurt (1926)
  • Le Journal des Faux-Monnayeurs (1926)
  • Dindiki (1927)
  • Voyage au Congo (1927)
  • Le Retour du Tchad (1928)
  • L’école des femmes (1929)
  • Essai sur Montaigne (1929)
  • Un Esprit non prévenu (1929)
  • Robert (1930)
  • La Séquestrée de Poitiers (1930)
  • L’affaire Redureau (1930)
  • Œdipe (1931)
  • Perséphone (1934)
  • Pages de Journal 1929-1932 (1934)
  • Les Nouvelles Nourritures (1935)
  • Nouvelles Pages de Journal 1932-1935 (1936)
  • Geneviève (1936)
  • Retour de l'U.R.S.S. (1936)
  • Retouches à mon Retour de l'U.R.S.S. (1937)
  • Notes sur Chopin (1938)
  • Journal 1889-1939 (1939)
  • Découvrons Henri Michaux (1941)
  • Théâtre : Saül, Le Roi Candaule, Oedipe, Perséphone, Le Treizième Arbre (1942)
  • Interviews imaginaires (1943)
  • Attendu que... Charlot (1943)
  • Pages de Journal 1939-1942 (1944)
  • Thésée (1946)
  • Souvenirs littéraires et problèmes actuels (1946)
  • Le Retour (1946)
  • Paul Valéry (1947)
  • Poétique (1947)
  • Le Procès (1947)
  • L’arbitraire (1947)
  • Préfaces (1948)
  • Rencontres (1948)
  • Les Caves du Vatican (farce) (1948)
  • Éloges (1948)
  • Robert ou l'Intérêt général (1949)
  • Feuillets d'automne 1949)
  • Anthologie de la Poésie française (1949)
  • Journal 1942-1949 (1950)
  • Littérature engagée (1950)

Sources[modifier]

  • Biographie d' André Gide dans son livre : Si le grain ne meurt .
  • Informations diverses sur André Gide sur le site : http://www.alalettre.com/gide.php .
  • Article du dictionnaire "le petit Robert" sur André Gide .
Icone Livres.png Portail de la littérature- Les écrivains, les poètes, les romans, les bandes dessinées