la cabaneparticiper

Livre d'or
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le Livre d'or !
Livre d'or

Abbé Pierre

« Abbé Pierre » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

L’Abbé Pierre est né à Lyon le 5 août 1912 et il est mort le 22 janvier 2007 à l’âge de 94 ans à Paris suite à une infection du poumon.

Son vrai nom était Henri Grouès (Abbé Pierre est le nom qu'il a pris lors de la Résistance). Il était le cinquième d’une grande famille de huit enfants.

Photo de l'Abbé Pierre

Biographie[modifier]

L'Abbé Pierre a grandi dans un milieu bourgeois aisé et était le cinquième d’une grande famille de huit enfants.

Il a été prêtre catholique et ancien résistant français. Pendant la deuxième guerre mondiale, il a caché des juifs pour éviter qu’ils soient déportés par les Allemands. Il fut longtemps recherché par la Gestapo.

Il rencontre le général De Gaulle à Alger en 1943. Il était ancien député français de Meurthe et Moselle de 1945 à 1951. Le 23 mars 1949 (quand il avait 37 ans), il ouvre une auberge de jeunesse qui s’est ensuite appelée Emmaüs et qui avait pour objectif de rassembler des chiffonniers construisant des logements provisoires pour les « sans domiciles ».

Emmaüs est le nom d’un village de Palestine (il se situe en dessous du Liban près de la Jordanie).

En hiver 1954, l’Abbé Pierre lance un appel à la radio : « L’insurrection de la bonté pour les sans-logis ». Cela veut dire que le peuple devait être généreux en dons pour aider les plus pauvres. Suite à cet appel, l’État a fait construire douze mille logements d’urgences. Les principales activités d’Emmaüs sont la lutte contre l’exclusion et la lutte contre le mal logement. Emmaüs a désormais des communautés dans 40 pays.

En 1988, il crée la « fondation Abbé Pierre » pour les logements des défavorisés.

Le 1er février 2004, 50 ans après son premier appel, il en lance un deuxième : « Manifeste contre la pauvreté ». En France l’Abbé Pierre estime qu’il y a cinq millions d’exclus dont un million d’enfants.

A la fin de sa vie il passa un mois sur deux dans la solitude et la prière, dans un couvent en Normandie.

Son image de miraculé[modifier]

Tout au long de sa vie, l'Abbé Pierre a vécu des situations particulières qui lui ont forgé une image de miraculé.

Il a été régulièrement malade, notamment des poumons quand il était jeune. Voici les situations qui ont contribué à cette image et dont il est sorti indemne:

- Pendant la deuxième guerre mondiale, il est tombé dans une profonde crevasse en aidant des gens à s’enfuir.

- Dans les années 1950 en Inde, il se trouve dans un avion qui doit effectuer un atterrissage d'urgence, sans moteur. Il est un des rescapés de cet évènement.

- Et surtout, il fut naufragé miraculé en 1963, au Rio de la Plata entre l’Argentine et l’Uruguay.

Citations célèbres de l'Abbé Pierre[modifier]

« Il n’y a qu’une règle pour gagner le paradis : aimer tant qu’on en a la force c’est tout. »

« L’amitié, c’est ce qui vient du cœur quant on fait ensemble des choses belles et difficiles. »

« Un sourire coûte moins cher que l’électricité, mais donne autant de lumière ».

Bibliographie[modifier]

  • 1987 : Bernard Chevalier interroge l’abbé Pierre : Emmaüs ou venger l’homme, avec Bernard Chevalier, Éditions Le Centurion, éd. LGF/Livre de Poche, Paris.
  • 1988 : Cent poèmes contre la misère, éd. Le Cherche-midi, Paris.
  • 1993 : Dieu et les hommes, entretien avec Bernard Kouchner, éd. Robert Laffont.
  • 1994 : Testament… Réédition 2005, éd. Bayard/Centurion, Paris.
  • 1994 : Une terre et des hommes, éd. Cerf, Paris.
  • 1994 : Absolu, éd. Seuil, Paris.
  • 1996 : Dieu merci, éd. Fayard/Centurion, Paris.
  • 1996 : Le bal des exclus, éd. Fayard, Paris.
  • 1997 : Mémoires d’un croyant, éd. Fayard, Paris.
  • 1999 : Fraternité, éd. Fayard, Paris.
  • 1999 : Paroles, éd. Actes Sud, Paris.
  • 1999 : C’est quoi la mort ?, livre didactique destiné aux enfants, utilisé aussi dans l’apprentissage de la langue française, éd. Albin Michel, Paris. (Cet ouvrage bénéficie aussi de nombreuses traductions et rééditions dans divers pays).
  • 1999 : J’attendrai le plaisir du Bon Dieu : l’intégrale des entretiens d’Edmond Blattchen, éd. Alice, Paris.
  • 2000 : En route vers l’absolu, éd. Flammarion, Paris.
  • 2001 : La Planète des pauvres. Le tour du monde à vélo des communautés Emmaüs, de Louis Harenger, Louis Harenger, Michel Friedman, Emmaüs international, Abbé Pierre, éd. J’ai lu, Paris.
  • 2002 : Confessions, éd. Albin Michel, Paris.
  • 2002 : Je voulais être marin, missionnaire ou brigand, rédigé avec Denis Lefèvre, éd. Le Cherche-midi, Paris. Réédition en livre de poche, éd. J’ai lu, Paris .
  • 2004 : "L’Abbé Pierre", par Bernard Violet, éd. Fayard. Biographie réactualisée en janvier 2007 avec la reproduction intégrale du testament de 114 pages que l’Abbé Pierre avait confié à l’auteur.
  • 2004 : L’Abbé Pierre, la construction d’une légende, par Philippe Falcone, éd. Golias.
  • 2004 : L’Abbé Pierre parle aux jeunes, avec Pierre-Roland Saint-Dizier, éd. Du Signe, Paris.
  • 2005 : Le sourire d’un ange, éd. Elytis, Paris.
  • 2005 : Mon Dieu... pourquoi ? Petites méditations sur la foi chrétienne et le sens de la vie, recueil où il aborde également des sujets d’actualités comme le célibat des prêtres, l’ordination des femmes, le fanatisme religieux, le désir et le sexe, le mariage homosexuel. Il a été rédigé avec Frédéric Lenoir, éd. Plon.
  • 2006 : Servir : Paroles de vie, avec Albine Navarino, éd. Presses du Châtelet, Paris.
  • 2006 : l'abbé Pierre: Entretien et portrait par Ariane Laroux: Portraits Parlés, éditions de l'Age d'Homme.
  • 2007 : Clandestin, 1942 - 1944, éd. Vollodalen, Collection Citadelle, Paris. Cet ouvrage reprend le texte d'une conférence prononcée par l'abbé Pierre le 23 avril 1945.
Portail de la politique - Tous les articles sur la politique.