Garçon devant un ordinateur.jpg
LeSavant.svg

la cabane  •  le Savant  •  le Livre d'or

Participez ! Cet article, comme tous les articles de Vikidia, est peut-être incomplet et tu peux l'améliorer. Tu as des connaissances sûres sur le sujet (texte ou illustration) ? Alors n'hésite pas à les ajouter. Ta contribution est la bienvenue ! C'est à toi de jouer ! Clin d'œil

Abbé

« Abbé » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Un abbé

Dans l'Église catholique un abbé est le supérieur d'une communauté de moines vivant dans une abbaye. Le mot abbé provient d'un mot syriaque abba qui veut dire père. Les bénédictins et les chanoines réguliers de saint Augustin appellent leur supérieur abbé. La plupart des autre ordres monastiques les appellent prieur ou provincial. Dans la hiérarchie du clergé catholique, l'abbé se place immédiatement en dessous de l'évêque.

Les abbayes de femmes sont dirigées par une abbesse.

Comment devient-on abbé ?[modifier]

L'abbé est élu par les moines de son abbaye, soit directement s'il obtient l'unanimité, soit par l'intermédiaire de délégués (au cas où il n'y aurait pas unanimité). L'élection doit être confirmée par l'évêque. À partir du concile de Rome en 826, les abbés doivent être obligatoirement prêtres, puisqu'ils donnent la tonsure, les ordres mineurs et même le sous-diaconat aux moines.

Pouvoirs de l'abbé[modifier]

Un des premiers abbés. Benoît de Nursie fondateur de l'ordre des Bénédictins. Ici il remet à ses disciples les règles de vie de l'ordre

L'abbé dispose d'un pouvoir considérable :

  • il consulte les moines, souvent au cours d'un chapitre, mais il n'est pas obligé de tenir compte de leurs avis
  • Il administre l'abbaye. Il sert de guide spirituel aux moines, les affecte à un travail, gère les biens matériels dont dispose la communauté
  • il est l'intermédiaire entre le couvent et l'extérieur (autorités seigneuriales, royales ou ecclésiastiques)
  • il choisit les moines qui l'aident dans sa tâche (en particulier le prieur, qui le remplace en cas d'absence et l'hospitalier qui pourvoit aux besoins des visiteurs, des malades)

Beaucoup d'abbés échappent à l'autorité de l'évêque du diocèse où se trouve l'abbaye. Certains abbés ont une autorité qui s'étend également aux laïcsPrécision qui dépendent de l'abbaye (en particuliers les paysans ou les artisans qui aident les moines). Certains abbés, responsables d'abbayes dites chef d'ordre (fondatrice) comme celles du Monte Cassino en Italie ou de Cluny ou de Cîteaux en Bourgogne, ont eu une énorme importance dans l'Europe du Moyen Âge. Ils dirigeaient un réseau d' abbayes, de monastères et de couvents dispersés dans l'Europe occidentale.

Certains abbés ont obtenu du pape le privilège d'avoir un anneau pastoral et une mitre comme les évêques. Ce sont les abbés mitrés.

Évolution de la fonction d'abbé[modifier]

Au cours du temps des laïcs ont obtenu le titre d'abbé. Ils recevaient l'abbaye en commende, c'est-à-dire qu'ils jouissaient des droits temporels du titre d'abbé et des revenus de l'abbaye. C'était souvent un moyen de récompenser des services rendus. Ils devaient théoriquement faire des visites dans leurs abbayes, mais beaucoup s'en dispensaient.

Vikilien pour compléter[modifier]

Portail des religions - Fêtes religieuses, textes sacrés, fondateurs des religions...