Évangiles

« Évangiles » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Le Tétramorphe, c'est-à-dire les symboles des quatre évangélistes

Les Évangiles sont des textes chrétiens qui racontent la vie et le message de Jésus de Nazareth.

Le mot « évangile » vient du grec ancien εὐαγγέλιον (evangélion) signifiant « bonne nouvelle ». D'après les chrétiens, la « bonne nouvelle » est la proposition de salut que Jésus présente à qui veut l'écouter. Cette « bonne nouvelle » est constituée autour de sa vie et de son enseignement.

Ce n'est qu'à partir du IVe siècle que le mot « évangile » en vint à désigner les livres que nous connaissons sous ce nom.

Origine[modifier]

Le plus ancien fragment de l'Évangile selon Jean : le papyrus P52, écrit en grec, daterait de 125 apr. J.-C.

Les Évangiles ont été écrits pour les plus anciens au moins 50 ans après la mort de Jésus.

Ils ne sont pas les seules sources concernant l'existence de Jésus de Nazareth. Un seul autre texte y fait brièvement allusion, les Antiquités judaïques de l'historien Flavius Josèphe.

Les Évangiles sont désignés par le nom de leur auteur présumé, mais les spécialistes ne sont pas unanimes à leur sujet. Après une période assez courte, ils ont été classés dans l'ordre : Évangile selon Matthieu ; Évangile selon Marc ; Évangile selon Luc ; et Évangile selon Jean.

Les différents évangiles ont été écrits en fonction des peuples destinataires. L'Évangile de Matthieu est destiné aux chrétiens d'origine juive ; ces derniers vivent aussi bien en Palestine que dispersés dans les villes de l'empire romain. Celui de Marc vise les chrétiens d'origine païenne et romanisésPrécision et surtout installés dans la partie occidentale de l'empire romain; il semble être le plus ancien des Évangiles (vers 70). Le texte attribué à Luc est destiné aux chrétiens d'origine païenne mais hellénisésPrécision vivant surtout dans la partie orientale de l'empire romain. L'Évangile de Jean vise les chrétiens d'origine juive ; c'est le texte le plus récent (vers 90).

Les Évangiles officiels[modifier]

On appelle « Évangiles canoniques » les textes reconnus par les Églises chrétiennes. Ils sont au nombre de quatre.

Trois d'entre eux — les Évangiles selon Matthieu, Marc et Luc — racontent l'histoire de Jésus d'un point de vue similaire, souvent en utilisant les mêmes histoires et les mêmes mots. (C'est ce que l'on appelle les Évangiles synoptiques.)

Ils racontent la vie de Jésus en essayant de démontrer qu'il est le Messie annoncé par la Bible hébraïque et, pour cela, la citent à de nombreuses reprises.

Le quatrième, l'Évangile selon Jean, est assez différent. Il se pose plus comme un nouveau texte fondateur, un Nouveau Testament. Il commence d'ailleurs par les mêmes mots que la Bible hébraïque.

Les Évangiles apocryphes[modifier]

Article à lire Article à lire : Apocryphes bibliques

Il existe plusieurs autres Évangiles, qui ne sont pas reconnus comme des textes sacrés par les Églises chrétiennes. On les nomme les Évangiles apocryphes (c'est-à-dire cachés). On qualifie d’apocryphe (du grec απόκρυφος / apókryphos, « caché ») un écrit « dont l'authenticité n'est pas établie »1.

Plusieurs d'entre eux imaginent l'enfance de Jésus ; c'est, par exemple, de l'un d'eux que vient la légende de la crèche avec l'âne et le bœuf soufflant sur l'enfant Jésus pour le réchauffer.

Référence[modifier]

  1. Littré [1].


Portail des religions - Fêtes religieuses, textes sacrés, fondateurs des religions...