Garçon devant un ordinateur.jpg
LeSavant.svg

la cabane  •  le Savant  •  le Livre d'or

Participez ! Cet article, comme tous les articles de Vikidia, est peut-être incomplet et tu peux l'améliorer. Tu as des connaissances sûres sur le sujet (texte ou illustration) ? Alors n'hésite pas à les ajouter. Ta contribution est la bienvenue ! C'est à toi de jouer ! Clin d'œil

Émilie Carles

« Émilie Carles » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
La vallée de la Clarée, région de naissance d'Émilie Carles

Émilie Carles est une romancière française, née le 29 mai 1900 près de Briançon sous le nom d’Émilie Allais et morte le 29 juillet 1979. Elle était très investie dans la protection de la nature, notamment la protection de la vallée de la Clarée.

Famille[modifier]

Émilie Allais était la petite dernière d'une famille de paysans. Elle avait six frères et sœurs. Sa mère est morte lorsqu'elle avait 6 ans. Plus tard, elle s'est mariée à Jean Carles, avec qui elle a eu une petite fille. La petite fille meurt pendant la Seconde Guerre mondiale, heurtée par un convoi militaire, tandis que Jean Carles meurt en 1962.

Carrière et études[modifier]

Émilie fut la seule des six enfants à faire des études prolongées. En 1916, elle partit pour Paris et obtint son diplôme d'institutrice. Elle a écrit deux livres : Une soupe aux herbes sauvages, sorti en 1977, un roman autobiographique et Mes rubans de la Saint-Claude, sorti en 1982. Elle a tourné un téléfilm avec Annie Girardot, une sorte de téléfilm autobiographique, où elle joue l'institutrice retraitée. Un film inspiré de sa vie et de son premier livre est sorti nommé Une soupe aux herbes sauvages.

Protection de la nature[modifier]

Dans les années 1970, elle défendra la vallée de la Clarée, sa région natale, où, à cette époque, une autoroute était prévue. Émilie a lutté contre cette autoroute qui devait défigurer la vallée. L'autoroute n'a pas été construite. Puis, le 13 août 1974, elle participe aux manifestations de Briançon.

Sources[modifier]

  • Wikipédia, Anarlivres, Rebellyon.info, Encyclopédie sur papier, La Feuille charbinoise.
Portail de la littérature- Les écrivains, les poètes, les romans, les bandes dessinées