la cabaneparticiper

Livre d'or
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le Livre d'or !
Livre d'or

Élisabeth Vigée Le Brun

« Élisabeth Vigée Le Brun » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Signature de l’artiste.
Louise Élisabeth Vigée Le Brun, Autoportrait, 1790.

Louise-Élisabeth Vigée, épouse Lebrun, dite Madame Vigée-Lebrun (Paris, 16 avril 1755 - Paris, 30 mars 1842) est une artiste peintre française, grande portraitiste de son temps.

Biographie[modifier]

Elle est la fille du peintre pastelliste Louis Vigée, qui lui transmet son savoir, mais meurt accidentellement lorsqu'elle n'a que 12 ans. Sa mère se remarie, et Élisabeth reste liée au milieu de la peinture parisienne, où elle se distingue. La famille s'installe face au Palais Royal et la jeune fille voit affluer les commandes de portraits. À 15 ans déjà, protégée par quelques dames de la Cour, elle côtoie les plus grands personnages de son temps. Elle se marie à l'âge de 20 ans et a une fille, Julie.

La reine Marie-Antoinette par Élisabeth Vigée Le Brun, 1783.

Madame Vigée-Lebrun a peint une quantité de portraits durant les dernières années de l'Ancien Régime. Née la même année que la reine Marie-Antoinette, elle lui a survécu près d'un demi-siècle. Quand sonne le temps de la prise de la Bastille, l’été 1789, Élisabeth Vigée-Lebrun se trouve à Louveciennes chez la comtesse du Barry, la dernière maîtresse de Louis XV. Les deux femmes entendent le canon tonner dans Paris.

Dans la nuit du 5 au 6 octobre 1789, Élisabeth quitte la capitale avec sa fille, alors âgée de 9 ans : l’artiste part en exil à Rome, Vienne, Londres, et surtout Saint-Pétersbourg, où elle séjourne plusieurs années, recevant des commandes de la haute société russe. Elle est invitée par les grandes cours d’Europe, peignant sans cesse. Elle apprend, pendant ce temps, que tous ses amis meurent guillotinés.

En 1800, elle est rayée de la liste des émigrés et, deux ans plus tard, rentre à Paris. Madame Vigée-Lebrun publie vers 1835 ses Souvenirs, qui restent un document intéressant sur tous les bouleversements qu’elle a vécus (livre disponible en collections de poche). Elle s’éteint à Paris, à son domicile, à l'âge de 86 ans, ayant perdu toute sa famille, le 30 mars 1842.

Œuvres[modifier]


Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Élisabeth Vigée Le Brun de Wikipédia.
Portail des arts - Tous les articles sur les différentes formes d'art.