la cabaneparticiper

Livre d'or
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le Livre d'or !
Livre d'or

Monarchie absolue

« Monarchie absolue » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

La monarchie absolue ou absolutisme est une forme de pouvoir. Quand un État est sous le régime politique de la monarchie absolue, cela signifie que le monarque (le roi ou la reine) détient un pouvoir absolu (total et sans limite), c'est-à-dire qu'il n'y a aucun contrôle à ses actions (sauf la peur de la divinité) (c'était le cas de Louis XIV, en France).

Dans une monarchie absolue, le roi est en possession des trois pouvoirs : législatif (celui de créer des lois), exécutif (celui de faire appliquer une loi) et judiciaire (le droit de rendre la justice, c'est-à-dire de juger et de rendre son verdict).

Parfois, le roi justifie son autorité en la plaçant sous la protection d'une divinité, on parle alors de monarchie de droit divin : c'était le cas en France avant la révolution française de 1789 où le roi était considéré comme le lieutenant de Dieu dans le royaume ; c'était aussi la situation de l'Égypte du temps des pharaons, le roi étant alors lui-même considéré comme un dieu.

De nos jours, le pouvoir des monarques est généralement limité par une constitution, comme au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Espagne, au Japon.... Le roi ou la reine n'a alors qu'un pouvoir de représentation et est le symbole de l'unité nationale. On appelle cela la monarchie constitutionnelle.

La monarchie absolue fait partie du programme d'histoire de la classe de 4e des collèges en France.

En France

Louis XIV, le roi-symbole de la monarchie absolue

C'est depuis la fin du Moyen Âge que la monarchie absolue s'est progressivement installée en France (auparavant, des vassaux du roi étaient parfois plus puissants que lui et contestaient son autorité). Des rois comme Philippe IV le Bel, Louis XI, François Ier par leurs actions contre la papauté, les grands seigneurs et la mise sur pied d'une administration royale centralisée ont installé peu à peu la monarchie absolue. Cependant, entre cette période et le règne de Louis XIV, considéré comme l'apogée de la monarchie absolue, il s'est passé deux évènements ayant provisoirement affaibli le pouvoir absolu du roi : les guerres de Religion, de 1559 à 1598, et la Fronde, au début du règne de Louis XIV. C'est au XVIIe siècle avec Richelieu et Mazarin que s'installe définitivement la monarchie absolue. En 1661, après la mort de Mazarin, Louis XIV décide de gouverner sans l'aide d'un Premier ministre et de décider seul de la politique de son royaume.

Cependant, la monarchie absolue n'est pas totale. Le roi doit tenir compte des privilèges. Il s'agit de droits particuliers dont disposent certaines provinces, villes ou corps de métiers. Leur mise en cause provoque souvent des révoltes qui doivent être combattues par des interventions militaires. Il y a aussi l'existence des parlements. Ces assemblées composées de juges propriétaires de leurs fonctions mettent souvent en cause les décisions royales au moment où celles-ci doivent être enregistrées pour pouvoir être appliquées. Il faut que le roi vienne en personne pour imposer sa volonté aux parlementaires contestataires.

La fin de la monarchie absolue en France

Voir l'article détaillé sur le début de la Révolution française

En 1789, la Révolution française commence. Dans les Cahiers de doléances rédigés au printemps 1789, le tiers-état proteste vivement contre ce qu'il considère comme de l'injustice sociale et certains souhaitent imiter l'Angleterre où le pouvoir royal est limité par l'existence du Parlement. Dès le 17 juin 1789 les États-Généraux se transforment en Assemblée nationale et décident que désormais ce seront les députés qui voteront les impôts. C'est la fin de la monarchie absolue. La transformation de la France en monarchie constitutionnelle se fera avec beaucoup de difficultés. La monarchie durera jusqu'au 10 août 1792, lorsque le roi Louis XVI sera emprisonné et suspendu de ses fonctions. La République est proclamée le 22 septembre 1792.

Le 21 janvier 1793, après un procès devant la Convention Louis XVI est guillotiné.

Autres pays

Les pharaons de l'Égypte antique étaient des souverains absolus.

En Angleterre, depuis la Grande Charte de 1215, le pouvoir du roi est limité par l'existence d'un Parlement. Le parlement qui est composé dès l'origine par deux assemblées, la Chambre des Lords et la Chambre des Communes, est convoqué épisodiquement par le roi. Cependant, en cas de création de nouveaux impôts le roi doit obtenir l'avis du Parlement, donc il doit en convoquer un. La tentative du roi Charles Ier dans la première moitié du XVIIe siècle de se passer du Parlement aboutit à la guerre civile entre partisans du roi (les Cavaliers) et ceux du Parlement (les têtes rondes). Celle-ci se termine par la défaite et l'exécution du roi en 1649 et à la fin des tentatives absolutistes.

On peut considérer que le pape, chef de l'État du Vatican, est un souverain absolu.

En Russie, depuis Ivan IV le Terrible au XVIe siècle, le tsar de Russie est un monarque absolu. Ce n'est qu'en 1905, après la défaite russe contre le Japon, que le tsar consent à la création d'une assemblée législative élue, la Douma. Mais il fera son possible pour ne pas tenir compte des avis de l'assemblée.

Voir aussi

Icone chateau.png Portail de l'histoire - De la préhistoire et l'Antiquité jusqu'à l'époque contemporaine