Molière

« Molière » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Molière en costume de Jules César, 1658

Molière (de son vrai nom Jean-Baptiste Poquelin) est un auteur et acteur français de théâtre du XVIIe siècle, né en 1622 et mort en 1673. Il est très célèbre pour ses comédies, considérées comme des chefs d'œuvres de la littérature française. Il fut acteur, dramaturge, metteur en scène, directeur de troupe, tout à la fois.

Biographie

Jean-Baptiste est le fils d'un tapissier parisien. Alors qu'il est tout jeune, son grand-père l'emmène à des représentations de théâtre. Il s'attache de plus en plus à un genre : la comédie. Sa mère meurt en 1632, alors qu'il n'a que dix ans. Il commence ensuite diverses études.

Il rencontre, en 1643, une famille de comédiens : les Béjart. Il interrompt ses études et fonde avec eux la troupe de l'Illustre Théâtre. Il prend au bout de quelques années la tête de cette troupe et choisit le nom de scène Molière. Mais sa troupe fait rapidement faillite. Il n'abandonne pas pour autant le théâtre et continue à jouer en faisant des tournées dans toute la France.

Il retourne dans la fin des années 1650 à Paris, où il joue devant Louis XIV. C'est alors que débute son succès. Lui et sa troupe sont installés au Petit-Bourbon par le roi, et ils y jouent en alternance avec la troupe italienne de Scaramouche. Molière écrit ses plus grandes pièces et, en 1662, épouse Armande Béjart, une jeune comédienne de sa troupe. En 1664, il est nommé responsable des divertissements de la cour et, en 1665, sa troupe est nommée troupe du roi.

Mais Molière tombe malade et, le 17 février 1673, meurt chez lui, quelques heures après la quatrième représentation du Malade imaginaire.

Œuvres

Les pièces de théâtre de Molière sont des comédies. Il y met en scène de façon comique les défauts et les excès des hommes de son temps, comme par exemple l'avare qui ne veut rien dépenser ou un personnage prétentieux qui essaie d'avoir plus de classe. Elles sont toujours drôles de nos jours, ces travers humains se retrouvant à toutes les époques.

Dans plusieurs de ses pièces, le personnage principal est un père tyrannique affublé d'un gros défaut qui perturbe la vie de toute la famille. Par exemple, le héros du Malade imaginaire se laisse mener par le bout du nez par des médecins, et voudrait que sa fille épouse l'un d'eux pour lui simplifier la vie. Mais elle est bien sûr amoureuse ailleurs… Heureusement, en général, les serviteurs de la famille sont pleins de bon sens et parviennent à retourner la situation.

  • Le Médecin volant (1645)
  • La Jalousie du barbouillé (1650)
  • L'Étourdi ou les Contretemps (1655)
  • Le Dépit amoureux (1656)
  • Le Docteur amoureux (1658)
  • Les Précieuses ridicules (1659)
  • Sganarelle ou le Cocu imaginaire (1660)
  • Dom Garcie de Navarre ou le Prince jaloux (1661)
  • L'École des maris (1661)
  • Les Fâcheux (1661)
  • L'École des femmes (1662)
  • La Jalousie du Gros-René (1663)
  • La Critique de l'école des femmes (1663)
  • L'Impromptu de Versailles (1663)
  • Le Mariage forcé (1664)
  • Gros-René, petit enfant (1664)
  • La Princesse d'Élide (1664)
  • Tartuffe ou l'Imposteur (1664)
  • Dom Juan ou le Festin de pierre (1665)
  • L'Amour médecin (1665)
  • Le Misanthrope ou l'Atrabilaire amoureux (1666)
  • Le Médecin malgré lui (1666)
  • Mélicerte (1666)
  • Pastorale comique (1667)
  • Le Sicilien ou l'Amour peintre (1667)
  • Amphitryon (1668)
  • George Dandin ou le Mari confondu (1668)
  • L'Avare ou l'École du mensonge (1668)
  • Monsieur de Pourceaugnac (1669)
  • Les Amants magnifiques (1670)
  • Le Bourgeois gentilhomme (1670)
  • Psyché (1671)
  • Les Fourberies de Scapin (1671)
  • La Comtesse d'Escarbagnas (1671)
  • Les Femmes savantes (1672)
  • Le Malade imaginaire (1673)


Portail de la littérature- Les écrivains, les poètes, les romans, les bandes dessinées
Portail du Théâtre - Tous les articles sur le théâtre et les arts de la scène