Château fort

« Château fort » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Au Moyen Âge, un château fort (du latin castellum) est une grande maison fortifiée. Y vivent le seigneur, sa famille, ses serviteurs et ses soldats.1

Le château fort est construit en général près d'un village, sur une butte naturelle ou artificielle pour voir de loin les attaquants arriver. Cette disposition permet aussi de rendre l'assaut plus difficile car les assaillants doivent monter une pente. Les premiers châteaux étaient construits en bois. Plus tard, on les bâtit en pierre et on les protégeait par des murailles.

Description

Château fort du Moyen Âge

Dans un château fort, se trouvent généralement :

  • des douves (ou profonds fossés remplis d'eau) qui font le tour de l'enceinte; elles servaient à empêcher les assaillants de s'approcher trop près du pied de la muraille ;
  • un pont-levis en bois actionné par des chaînes, pouvant s'abaisser et se relever en cas d'attaque ou la nuit ; Le pont-levis apparaît tardivement au XIIIe siècle
  • une herse, lourde grille en fer, coulissant verticalement dans une rainure, au niveau de la porte d'entrée (c'est une double protection) ;
  • une basse-cour, première cour du château où se réfugiaient les paysans en cas d'attaque. Les serviteurs et les animaux y vivaient tout le temps,
  • une haute-cour, cour supérieure réservée au seigneur, à sa famille et à ses invités ;
  • un donjon, plus haute tour du château, qui pouvait servir de prison. À partir du XIIe siècle le seigneur n'y vit plus. Il se loge dans des bâtiments nouveaux construits sur les façades sud et ouest qui sont les plus ensoleillées.
  • des remparts (ou courtines), soit de grands murs faisant le tour du château, au sommet desquels se trouvent les chemins de ronde. Les remparts sont régulièrement séparés par des tours, percées de meurtrières (ouvertures étroites et rectangulaires d'où les archers tiraient des flèches sans être atteints). Le haut des murs des tours, des remparts et du donjon est couronné par des merlons (les parties pleines) et des créneaux (les parties vides). Les archers et les soldats tiraient entre ces créneaux, puis se cachaient derrière les merlons. Souvent, le sol du chemin de ronde est ajouré par des mâchicoulis (trous qui sont à la verticale du pied extérieur des murs). Par ces trous, on pouvait jeter sur les assaillants toutes sortes de projectiles.
  • avant l'invention des mâchicoulis, le pied de la muraille était défendu par des hourds, construction en bois située en haut du mur et débordant vers l'extérieur. Mais le matériau était facilement destructible par des jets de pierres ou par le feu.

Évolution des châteaux forts

Jusqu'au Xe siècle

Jusqu'au Xe siècle le château fort était le plus souvent construit en bois, en haut d'une butte construite en amassant de la terre sur une hauteur d'environ dix mètres. On appelle ces fortifications mottes castrales ou mottes féodales. L'endroit était entouré par un fossé et une palissade de troncs d'arbres. Si le lieu le permettait le fossé était rempli d'eau. Si la région était pourvue de carrières de pierres on utilisait la pierre ou moellons au moins pour le bas des mur. Ce type de fortification ressemblait au camp romain. À l'intérieur de l'enceinte il y avait différents bâtiments bas, abritant, les animaux, les serviteurs, les soldats. Au centre, sur la motte, se dressait le dominium ou donjon, l'endroit le mieux protégé. Pour accéder au donjon on empruntait un pont de bois, facile à couper en cas d'attaque. Au sommet du donjon, une guette permettait à une sentinelle de surveiller les alentours. Une enceinte en bois prenait le nom de « plessis », une enceinte en pierres celui de « ferté ». Il ne subsiste quasiment pas de château de cette génération. Mais on trouve l'emplacement de nombreuses mottes féodales entourée d'un terrain en creux (emplacement des anciens fossés).

Du XIIe au XVe siècle

À partir du XIIe siècle la pierre remplace le bois. Les portes de la muraille sont défendues par des herses et des vantaux de bois; le pont-levis apparait au début du XIVe siècle. Le sommet des murs est crénelé, c'est-à-dire porte des créneaux (les creux permettant de tirer sur l'assaillant) et des merlons (les pleins pour s'abriter des tirs ennemis). Les hourds permettent de défendre le bas des murailles. Leur plancher ajouré permet de déverser des projectiles de toute sorte sur l'assaillant trop près de la muraille. Le donjon est désormais le lieu de refuge et non de résidence. Le seigneur ayant fait construire dans la cour des bâtiments mieux exposés à l'ensoleillement. Les châteaux de cette génération sont nombreux: la "tour de César " à Provins (fin du XIIe siècle), le château Gaillard aux Andelys (fin du XIIe siècle, le château de Falaise (XIIe siècle).

Au XIVe siècle, le pont-levis se généralise. Les hourds disparaissent et sont remplacés par les mâchicoulis, moins exposés aux tirs ennemis et plus résistants. Souvent un jardin est créé, et les bâtments de la basse-cour sont rejetés en dehors des murailles. Le château de Bonaguil, dans le Lot-et-Garonne, construit au XVe siècle qui n'a jamais subit une attaque est le modèle caractéristique de cette génération.

Remarques

  • Les oubliettes n'ont pas existé (les oubliettes sont des fosses dans lesquels les prisonniers nuisibles auraient été jetés). C'est une invention postérieure au Moyen Âge (Temps modernes) créée dans le but de noircir le Moyen Âge alors qu' il n 'était pas aussi dur.
  • Les « cachots » existaient, mais toutes les personnes n'étaient pas aussi maltraitées qu'on le représente souvent aujourd'hui. Les prisonniers nobles rançonnés avaient souvent droit à des privilèges.

Quelques châteaux forts

En France

Au Royaume-Uni

En Syrie

En Suisse

Voir aussi

Source

  • Gravett, Christopher. Le Temps des châteaux forts. Gallimard.

Note

  1. Il faut différencier le château fort du château. Le château fort est une construction défensive et active (hourds, créneaux, mâchicoulis, meurtières...), alors que le château est surtout une construction prestigieuse, à l'intérieur comme à l'extérieur, sans rôle défensif (cf. châteaux de la Loire comme Chambord, château de Versailles, Neuschwanstein). Enfin, les palais sont des châteaux situés en ville. Certaines architectures utilisées par les châteaux forts ont été gardées pour les châteaux dans un but décoratif, comme les mâchicoulis (trous sur les côtés des tours depuis lesquels, au Moyen Âge, étaient déversés ou jetés divers matériaux mortels).
Icone chateau.png Portail de l'histoire - De la préhistoire et l'Antiquité jusqu'à l'époque contemporaine